James Dugald « Jimmy » McPARTLAND

(Trompettiste)

James Dugald « Jimmy » McPARTLAND

Né à Tulsa (Oklahoma) le 6 mars 1918

Décédé à New York le 17 juillet 1987

Élevé en Oklahoma, il joue de la clarinette et du saxophone ténor avant d’opter pour la trompette en 1935.

Il perd un œil dans un accident au cours de l’enfance, et par la suite portera toujours des lunettes noires pour cacher la déformation faciale.

Il commence à travailler avec des « Territory Bands » dans le Midwest et le Northwest et, à la fin des années 1930, rejoint l’orchestre de Lionel HAMPTON (septembre 1941.

Il devient ensuite un des solistes principaux de l’orchestre d’Andy KIRK de janvier à août 1942.

Il enregistre avec cet orchestre « McGhee&nspSpecial », écrit à l’origine pour son propre orchestre en 1940.

Il continue ensuite à jouer dans des big bands avec Charlie BARNET (août 1942-janvier 1943), mars-août 1943), de nouveau avec Andy KIRK (février 1943, février-juin 1944), avec Count BASIE (remplacement de fin novembre à début décembre 1943), avec celui du saxophoniste Georgie AULD (à partir de juin 1944) et celui du chanteur Billy ECKSTINE (remplacement d’août à décembre 1944).

À la fin de 1944 il rejoint le quintet du saxophoniste Coleman HAWKINS et, en janvier 1945, se rend à Los Angeles où il travaille avec Coleman HAWKINS jusqu’en avril.

Il reste en Californie pendant deux ans, co-dirigeant un groupement avec le saxophoniste Teddy EDWARDS du milieu de 1945 au début de 1946.

Il forme ensuite un octet comprenant les saxophonistes Teddy EDWARDS, Charlie PARKER et Sonny STITT, le contrebassiste Bob KESTERSON et le batteur Roy PORTER.

Il enregistre avec le J.A.T.P. (Jazz at The Philharmonic) et prend part à des séances d’enregistrement avec Charlie PARKER.

Il est mis en vedette comme soliste au concert « Just Jazz » organisé par Gene NORMAN en 1947.

Cette même année il rejoint le J.A.T.P. pour une tournée, puis tourne et enregistre fréquemment comme leader de ses propres groupements avec quelques musiciens tels que le saxophoniste James MOODY, le vibraphoniste Milt JACKSON, le pianiste Hank JONES, le contrebassiste Ray BROWN et le batteur J.C. HEARD.

Il travaille brièvement avec le contrebassiste Chubby JACKSON en avril 1948 et forme un sextet comprenant les frères Jimmy (saxophoniste) et Percy HEATH (contrebassiste) qui se produit au « Festival International de Jazz » de Paris le mois suivant.

Au printemps 1949 il joue et enregistre avec le chanteur et percussionniste MACHITO.

À la fin de cette décade, il est un des musiciens les plus en vue du mouvement « bop » et il est élu « meilleur trompettiste » dans la revue « Down Beat » en 1949.

De 1951 au début de 1952 il participe à une tournée dans le Pacifique et dans l’Extrême-Orient avec le contrebassiste Oscar PETTIFORD.

Il travaille occasionnellement avec Charlie PARKER à Boston en 1953, enregistre comme leader d’un groupe comprenant le pianiste Horace SILVER et le guitariste Tal FARLOW.

Durant le reste des années 1950, il demeure inactif en raison de problèmes dus à son addiction à l’héroïne.

Cependant en 1960 il rejoint le clarinettiste Woody HERMAN et travaille ensuite fréquemment, enregistrant avec Teddy EDWARDS comme co-leader et avec son propre quartet comprenant le pianiste Phineas NEWBORN, le contrebassiste Leroy VINNEGAR et le batteur Shelly MANNE.

Il joue avec James MOODY à Los Angeles et rejoint brièvement Duke ELLINGTON (1961).

En 1963 il apparaît au « Newport Jazz Festival ».

Au milieu des années 1960 il forme un big band et participe à des « Services » à la « St Peter’s Lutherian Church » de New York jusqu’aux années 1980.

Depuis les années 1970 il apparaît régulièrement dans les « Festivals » européens.

Il est décédé le 17 juillet 1987