Howard « Sandman » SIMS

(Tap dancer)

Howard « Sandman » SIMS

Né à Fort Smith (Arkansas) le 24 janvier 1917

Décédé dans le Bronx à New York le 20 mai 2003

Au cours de son enfance, la famille qui a douze enfants part s’installer à Los Angeles (Californie).

Howard apprend à danser avec son père dont il dit qu’il dansait comme il pouvait marcher.

Très jeune il danse sur les trottoirs de Los Angeles, mais en dépit de ses talents de danseur, il ne veut pas être danseur professionnel, mais boxeur professionnel.

Après s’être cassé deux fois la main, il décide qu’il y a d’autres manières de faire sa vie et considère que la danse peut être l’une de celles-là.

Il commence sa carrière en se produisant dans les Vaudevilles et crée un style personnel en dansant sur une plaque de bois sur laquelle il répand du sable qui crisse sous ses pas, ce qui lui vaut son surnom de « Sandman ».

Il appelait sa plaque de bois son Stradivarius.

En 1947 il se rend à Harlem où il commence à danser dans la rue comme il le faisait en Californie.

En 1949, motivé par la disparition du grand Bill « Bojangles » ROBINSON, il devient un des membres fondateurs des « Original Copasetics ».

Au milieu des années 1950 il est engagé comme régisseur de scène à l’« Apollo ».

Bien que n’ayant pas reçu de véritable formation, il enseigne la danse à de futures stars telles que Gregory HINES et Ben VEREEN.

IL enseigne également le travail des pieds aux boxeurs « Sugar » Ray ROBINSON et Muhammad ALI.

Grâce à la renaissance de la tap dance, il fait partie en 1969 des all-stars de « Tap Happening », une revue jouée en dehors de Broasway.

Cette revue a été populaire pendant plusieurs années.

Devant la demande croissante, il danse en 1972 dans « Best of The Hoofers » à l’ « Orpheum Theatre ».

En 1979 il participe à « No Maps in My Taps » avec ses amis Chuck GREEN (qui a été son mentor au cours de ses premières années à New York) et Bunny BRIGGS.

Il tourne également avec Lionel HAMPTON.

En 1980 il danse devant un public de 2600 fans au « Lincoln Center » pendant le « Newport Jazz Festival ».

Plus tard dans l’année, il est un des instructeurs de « By Word of Foot », effectuant pendant une semaine des démonstrations de technique pour une nouvelle génération de tap dancers enthousiastes.

En 1981 il danse avec Cab CALLOWAY dans la production « Stompin’ at The Savoy ».

Quelques semaines plus tard il est sur scène à l’« American Dance Festival » dansant sur sa « boite à sable ».

En 1982 il tourne avec Bunny BRIGGS et Chuck GREEN avec « No Maps in My Taps ».

En 1990 il apparaît à la télévision dans le « Cosby Show ».

En 1998 il est honoré par le « New York Committee to Celebrate National Tap Dance Day » pour sa contribution à l’art du « Hoofing ».

Il est décédé le 20 mai 2003