Albert « Al » AARONS

(Trompettiste - Bugliste)

Albert « Al » AARONS

Né à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 23 mars 1932

Décédé à ? le 17 novembre 2015

Il étudie la musique à Pittsburgh de 1947 à 1950, puis à Evanston (Illinois) avec Renold SCHILKE du « Chicago Symphony Orchestra » de 1951 à 1953, et enfin à la « Wayne State University » de Detroit au milieu des années 1950 où il travaille sept nuits par semaine dans un orchestre au « Flame Show Bar ».

De 1956 à 1957 il joue au « Klein’s Show » avec les saxophonistes Yusef LATEEF et Pepper ADAMS, le guitariste Kenny BURRELL, le batteur Louis HAYES et le pianiste Tommy FLANAGAN.

Il devient ensuite membre du « Barry Harris’s Band » au « Blubird Inn ».

En 1961 il joue avec l’organiste Wild Bill DAVIS, puis rejoint l’orchestre de Count BASIE lorsque celui-ci travaille dans un club de Washington.

Il tourne et enregistre avec Count BASIE d’août 1961 à juillet 1969, apparaissant comme soliste avec l’orchestre dans « Blues for Ilean » dans le show « Jazz from WGN-TV ».

Il se rend ensuite à Los Angeles où il travaille à la télévision et enregistre avec le contrebassiste Ray BROWN et le vibraphoniste Milt JACKSON (les deux en 1969), le trompettiste Bobby BRYANT (1971), la chanteuse Sarah VAUGHAN (1971-72 et 1974), le saxophoniste Gene AMMONS (1972), la chanteuse Ella FITZGERALD (1972, 1978, 1982), le guitariste Kenny BURRELL (1973), les saxophonistes Benny GOLSON (1977) et Zoot SIMS (1978), le trompettiste Maynard FERGUSON (1978), le tromboniste Grover MITCHELL (1978-79), le trompettiste Gerald WILSON (1984) et d’autres.

Il a aussi des engagements avec le saxophoniste Oliver NELSON (janvier 1970-avril 1972), le compositeur Henry MANCINI (à partir de février 1971), le saxophoniste Buddy COLLETTE (à partir de 1973) et à nouveau Gerald WILSON (de décembre 1985 à novembre 1986).

Il prend également part, comme musicien, à plusieurs films, notamment « American Hot Wax » (1977), « Uncle Joe Shannon » (1978) et « Quartet » (1981).

Au cours des années 1980 et 1990, il continue à jouer dans divers big bands de la région de Los Angeles et dirige souvent son « Jazz Caravan ».

Ses petites formations donnent de nombreux concerts, spécialement dans les écoles publiques, sous les auspices de la « Los Angeles Jazz Society » avec laquelle lui et son épouse Teri MERRILL-AARONS édifient un groupe important de support du jazz dans la région.

Il est décédé le 17 novembre 2015.