Alvin Elmore ALCORN

(Trompettiste)

Alvin Elmore ALCORN

Né à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 7 septembre 1912

Décédé le 10 juillet 2003

Il apprend la théorie musicale avec son frère aîné, Oliver (né le 3 août 1910), et étudie la trompette avec George McCULLUM Jr.

Vers 1928, il commence à jouer avec l’orchestre du violoniste Clarence DESDUNE et dirige aussi sa propre formation.

Il travaille ensuite avec Armand PIRON et avec les « Sunny South Syncopators » en 1931.

Il quitte la Nouvelle-Orléans pour travailler de 1932 à 1937 avec l’orchestre de Don ALBERT, puis retourne à La Nouvelle-Orléans et joue à nouveau avec Armand PIRON.

En 1940, il joue avec Paul BARBARIN et à partir du mois d’août de la même année il est dans l’orchestre de Sidney DESVIGNE jusqu’à son départ pour le service militaire durant la 2nd Guerre mondiale.

Libéré, il travaille dans l’orchestre de Tab SMITH, puis de nouveau avec Sidney DESVIGNE durant la fin des années quarante.

Il joue ensuite avec Richard ALEXIS, Oscar « Papa » CELESTIN et Alphonse PICOU au début des années cinquante.

Il se rend ensuite en Californie avec Octave CROSBY en 1954.

Il travaille brièvement avec Kid ORY puis retourne à La Nouvelle-Orléans pour jouer avec le trombone Bill MATTHEWS.

Il revient ensuite en Californie dans l’orchestre de Kid ORY.

En 1956 il vient en Europe en tournée avec cet orchestre et apparaît dans le court métrage « L’Homme de la Nouvelle-Orléans ».

En 1958, il joue avec George LEWIS, puis avec Bill MATTHEWS et Paul BARBARIN en 1959.

Par la suite, il continue à jouer régulièrement durant les années soixante, cumulant avec un emploi au Syndicat des musiciens.

Au début de 1966, il fait une nouvelle tournée en Europe avec « The New Orleans All Stars ».

En mai 1969, il fait quelques apparitions à New York comme invité.

Il se produit ensuite souvent comme soliste en 1973, 1974 et 1976, puis avec l’orchestre de Chris BARBER en 1978.

En 1973, il apparaît dans le film « Live and Let Die ».

Son fils Samuel, également trompettiste, joue régulièrement à La Nouvelle-Orléans.

Alvin ALCORN est décédé le 10 juillet 2003.