Henry James « Red » ALLEN Jr.

(Trompettiste - Chanteur)

Red ALLEN

Né à La Nouvelle-Orléans le 7 janvier 1908

Décédé à New York City le 17 avril 1967

Fils du célèbre chef d’un Brass Band de La Nouvelle-Orléans, le trompettiste Henry ALLEN Sr. (1877-1952).

Les oncles de « Red », George et Sam étaient aussi des musiciens de parade.

Il commence par apprendre le violon, l’alto horn et finalement la trompette.

Il reçoit ses premières leçons de Peter BOCAGE.

Dès son jeune âge, il joue de l’alto horn et de la trompette dans la formation paternelle et reçoit des leçons de son père et de Manuel MANETTA.

En 1924, il obtient ses premiers engagements avec l’« Excelsior Band » et avec l’orchestre de Sam MORGAN.

En 1925, il dirige une formation avec le clarinettiste John CASIMIR, puis joue régulièrement dans l’orchestre de George LEWIS et avec John HANDY à l’« Entertainers’ Club ».

Il joue ensuite sur le S.S. « Island Queen » dans l’orchestre de Sidney DESVIGNE et retourne à La Nouvelle-Orléans.

En avril 1927, il rejoint King OLIVER à St Louis et se rend avec lui à New York en mai.

Au cours de ce premier séjour, il fait ses premiers disques avec Clarence WILLIAMS.

Au cours de l’été, il revient à La Nouvelle-Orléans pour jouer avec Walter PICHON au « Pelican Cafe ».

En 1928 et 1929, il travaille sur les riverboats avec Fate MARABLE.

Il est ensuite invité à New York pour enregistrer sous son nom pour Victor et au cours de l’été 1929 entre dans l’orchestre de Luis RUSSELL.

Il travaille surtout avec Luis RUSSELL jusqu’à fin 1932, à l’exception d’un cours passage chez Fletcher HENDERSON en 1932.

De fin 1932 au printemps 1933 il joue dans l’orchestre de Charlie JOHNSON et rejoint Fletcher HENDERSON avec lequel il demeure jusqu’en octobre 1934, date à laquelle il entre dans le « Mills Blue Rhythm Band » dirigé par Lucky MILLINDER.

Il reste dans cet orchestre jusqu’en février 1937.

Durant cette période, il lui arrive de jouer avec l’orchestre de Duke ELLINGTON et de travailler brièvement avec l’orchestre de Joe MARSALA.

Durant la fin des années vingt et les années trente, Red ALLEN participe en free-lance à de nombreux enregistrements avec Fats WALLER, Victoria SPIVEY, Wilton CRAWLEY, Putney DANDRIDGE, Billie HOLIDAY et d’autres encore.

De mars 1937 au 28 septembre 1940, il joue dans l’orchestre de Louis ARMSTRONG.

Après quelques vacances à la Nouvelle-Orléans, il revient à New York pour un engagement avec Benny GOODMAN fin octobre 1940.

Il forme ensuite un sextet dont la principale vedette est J.C. HIGGINBOTHAM.

Avec cette petite formation, il joue en résidence pendant de longues années à New York, Chicago et Boston, puis en Californie en février 1943.

Il a ensuite un long engagement au « Garrick Lounge » de Chicago de l’automne 1943 à l’été 1945.

En août 1945 il est à San Francisco.

De novembre 1945 à février 1946 il joue à l’« Onyx Club » de New York.

Durant les six années suivantes il joue le plus souvent à Chicago et Boston et occasionnellement en Californie et à New York.

En 1952 et 53, il joue au « Central Plaza » de New York et apparaît régulièrement au « Métropole » du printemps 1954 à mai 1965.

Il effectue aussi des tournées avec son sextet ou comme soliste.

En 1959, il vient en Europe comme membre de l’orchestre de Kid ORY, puis fait une tournée en Angleterre comme soliste en 1963, 1964 et 1966.

Il participe aussi à de nombreux festivals.

Sérieusement malade à la fin de 1966, après une opération, il fait une dernière tournée en Angleterre en février-mars 1967.

De retour à New York, il meurt d’un cancer le 17 avril 1967.