Emmett BERRY

(Trompettiste)

Né à Macon (Géorgie) le 23 juillet 1915

Décédé vraisemblablement à Cleveland (Ohio) le 22 juin 1993

Il résidait à Cleveland. Il commence à jouer avec des orchestres locaux, puis fait ses débuts professionnels en 1932 à Toledo (Ohio) avec les «Chicago Nightingales» de Frank Terry. Il quitte Terry l’année suivante en 1933 à Albany (New York). Il se rend alors à New York et joue durant les trois années suivantes dans de nombreux petits ou grands orchestres. Fin 1936, il entre dans la formation de Fletcher Henderson et y reste jusqu’à la dissolution de ce groupe en juin 1939. Il passe ensuite dans l’orchestre d’Horace Henderson de juin 1939 à octobre 1940. Il joue brièvement avec Earl Hines avant de rejoindre le sextette de Teddy Wilson avec lequel il joue de mai 1941 à juillet 1942. À partir de 1941, il enregistre avec Teddy Wilson sous le nom de Billie Holiday, puis avec Benny Carter et les «Sammy Price’s Blusicians». En 1942-43, il travaille avec Raymond Scott à C.B.S.

Au printemps 1943, il joue brièvement avec Lionel Hampton, puis une semaine avec Teddy Wilson en août. Ensuite avec Don Redman, Benny Carter, et enregistre avec le sextette d’ Edmond Hall. En novembre 1943, il revient avec Teddy Wilson jusqu’à la dissolution de l’orchestre au printemps 1944. Au cours de l’été 1944, il remplace Dizzy Gillespie au sein du sextette de John Kirby et y demeure jusqu’en janvier 1945. En février, il entre dans la petite formation d’Eddie Heywood et y joue jusqu’en octobre de la même année.

En octobre 1945, il entre chez Count Basie et y reste jusqu’à la dissolution de l’orchestre en 1950. Il travaille ensuite avec Jimmy Rushing au «Savoy Ballroom» de New York, et se joint à la petite formation de Johnny Hodges de mars 1951 à 1954. En 1955 il joue avec Earl Hines et avec le big band de Cootie Williams. De novembre 1955 à mai 1956, il effectue une tournée en Europe avec les «Sammy Price’s Blusicians». Il joue ensuite brièvement avec Illinois Jacquet et en juillet 1957 participe à l’enregistrement de «The Big Reunion», reconstitution de l’orchestre de Fletcher Henderson sous la direction de Rex Stewart.

En septembre et octobre 1959 il fait une tournée avec la petite formation de Buck Clayton, ainsi qu’au printemps 1961. De 1962 à 1965, il travaille surtout à Los Angeles. Il a ensuite une grande activité en free-lance à New York et joue brièvement avec divers petits groupement tels que Peanuts Hucko (1966), Wilbur De Paris (1967), Buddy Tate etc… En 1968, il joue à Toronto (Canada) avec le trombone «Big Chief» Russell Moore, puis à nouveau avec Buddy Tate en 1969. En 1970, malade, il se retire à Cleveland où il décède vraisemblablement le 22 juin 1993.