Sterling Belmont «Bozo» BOSE

(Trompettiste et chanteur)


(Sterling Bose est le deuxième musicien à partir de la gauche - Orch. "Original Crescent City Jazz" - source internet)

Né à Florence (Alabama) le 23 février 1906

Décédé à St. Petersburg (Floride) en juin 1958

Au début des années vingt, il commence à jouer avec divers orchestres de style Nouvelle-Orléans, notamment celui de Tom Brown. Vers la fin de 1923 il se rend à St. Louis où il joue pour des petits engagements avec divers orchestres, notamment avec les «Crescent City Jazzers» et les «Arcadia Serenaders» jusqu’en 1927. Il rejoint ensuite Jean Goldkette à Detroit et joue dans son orchestre durant l’hiver 1927-28 au «Pla-Mor Ballroom» de Kansas City. Il travaille ensuite dans l’orchestre maison de la «Radio WGN» à Chicago jusqu’à l’automne 1930.

En novembre 1930 il rejoint l’orchestre du batteur Ben Pollack avec lequel il joue, ainsi qu’avec d’autres, jusqu’en mai 1933. Il joue ensuite avec Eddie Sheasby à Chicago, puis se rend à New York où il travaille en studio avec Victor Young et d’autres. Au printemps de 1934 il rejoint l’orchestre de Joe Haymes et reste dans la formation lorsque Tommy Dorsey en prend la direction en 1935. Au début de 1936 il est dans l’orchestre de Ray Noble avec lequel il enregistre. En août et septembre de la même année, il est chez Benny Goodman qu’il quitte pour cause de maladie.

Au début de 1937 il est membre du «Lana Webster Band» à New York, puis avec Glenn Miller jusqu’en octobre 1937. Il joue ensuite dans l’orchestre de Bob Crosby jusqu’au début de 1939. Il joue aussi régulièrement chez «Nick’s» à New York et effectue un court séjour dans la Grande Formation du trompettiste Bobby Hackett au printemps de 1939. Il est ensuite membre de l’éphémère big ba nd du pianiste Bob Zurke jusqu’en avril 1940. Il passe ensuite six mois avec le tromboniste Jack Teagarden, jusqu’à ce qu’il forme son propre trio au «Muggsy McGraw’s Club» de Chicago en décembre 1940. En février 1942, à Chicago, il joue dans le grand orchestre du saxophoniste Bud Freeman, puis il se rend à New York au début de 1943 pour travailler avec le tromboniste Georg Brunis au «Famous Door». Il joue ensuite de juillet à novembre 1943 dans l’orchestre de Bobby Sherwood.

Par la suite il joue régulièrement chez «Nick’s» avec l’orchestre du tromboniste Miff Mole, ainsi qu’avec le pianiste Art Hodes en juin 1944, toujours chez «Nick’s». En août 1944 il joue brièvement avec le pianiste Horace Heidt, puis devient free-lance avant de revenir à Chicago en 1945. Il a par la suite une activité de free-lance à Chicago New York et Mobile avant de se rendre en Floride pour un travail occasionnel avec l’orchestre de Tiny Hill. À partir de mars 1948 il dirige son propre orchestre au «Municipal Ballroom» de St. Petersburg (Floride), puis joue dans divers clubs en résidence avant de jouer au «Soreno Lounge» de St. Petersburg de 1950 à 1957. Souffrant d’une longue maladie, il finit par se suicider en juin 1958.