Algeria Junius «June» CLARK

(Cornettiste et Trompettiste)


(ici à droite, avec Louis Armstrong)

Né à Long Beach (New Jersey) le 24 mars 1900

Décédé à New York City le 23 janvier 1963

Sa famille part s’installer à Philadelphie en 1908. Là il commence par apprendre le piano avec sa mère, puis il se met au bugle, au baritone horn et enfin au cornet. Il travaille d’abord comme porteur dans les Pullman avant de commencer une carrière de musicien professionnel avec le pianiste James P. Johnson dans la revue des «S.H. Dudley’s Black Sensations». Il quitte la revue avec James P. Johnson pour jouer à Toledo (Ohio) où il rencontre pour la première fois le tromboniste Jimmy Harrison qu’il invite à se joindre à eux. Ce groupe accompagne les chanteuses Alice Leslie Carter et Lavinia Turner dans des enregistrements faits à new York en 1921.

Il travaille ensuite avec la chanteuse Josephine Stevens au «Edmund Johnson’s Cabaret» avant de tourner avec le pianiste Willie «The Lion» Smith, notamment dans la revue «Holiday in Dixie». À la fin de cette tournée, il travaille un temps dans les usines Buick, puis en 1923 avec Jimmy Harrison ils rejoignent l’orchestre de Fess Williams. Il se rend ensuite à New York rejoindre l’orchestre dirigé par le pianiste Charlie Smith au «Small’s» où l’année suivante il dirige un orchestre comprenant le jeune Benny Carter. Avec cet orchestre il joue aussi au «Palace Gardens» (1925), au «Tango Gardens» (1926-27), «Monterey Club» et d’autres entre 1924 et 1930.

En 1925 il enregistre avec Willie «The Lion» Smith comme membre des «Gulf Coast Seven» (Santa Claus Blues/Keep Your Temper). Il enregistre aussi avec Clarence Williams et Jimmy Harrison comme accompagnateur de la chanteuse Sara Martin (Down at the Razor Ball).

Au cours des années trente il travaille comme leader ou comme sideman dans divers orchestres moins connus, comme le banjoïste Ferman Trapp, Wen Talbot, Harry March ou Jimmy Reynolds (1933-35). En 1935 il joue à Philadelphie avec le clarinettiste George Baquet. Fin 1935 et début 1936 il dirige un orchestre au «Red Pirate Club» de New York, puis joue avec le saxophoniste Vance Dixon au «Quogue Inn» à London Island jusqu’en septembre 1936. Il joue ensuite avec le jeune pianiste Marlowe Morris fin 1936.

Sa santé déclinant, il arrête de jouer et devient pendant quelques mois le road manager de Louis Armstrong jusqu’à son admission , le 24 août 1939, à l’«Otisville Sanatorium», souffrant de tuberculose. Il quitte le sanatorium en octobre 1941 et travaille comme directeur musical de plusieurs orchestres, dont celui d’Earl Hines (1944). Il devient par la suite road manager du champion de boxe Ray «Sugar» Robinson avec qui il reste jusqu’à ce que la maladie l’oblige à arrêter peu de temps avant sa mort qui intervient le 23 janvier 1963.