David «Roy» ELDRIDGE

(Trompettiste-Bugliste-Batteur-Pianiste-Chanteur)

Né à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 30 janvier 1911

Décédé à Valley Stream (New York) le 26 février 1989

Frère du saxophoniste Joe Eldridge, cousin de Reunald Jones, son surnom de «Little Jazz» lui a été donné par Otto Hardwick.

Il joue de la batterie dès l’âge de six ans, puis étudie le bugle avant de passer à la trompette sous la direction de P.M. Williams et de son frère Joe. Il dirige son propre orchestre de jeunes, comprenant le batteur Alvin Burroughs, pour le «Rock Dinah» touring show fin 1927. Après un séjour à Sharon (Pennsylvanie), il rejoint le «Greater Sheesley Carnival Band», jouant de la trompette, du tuba et de la batterie. Après un autre séjour à Little Rock (Arkansas), il travaille avec Oliver Muldoon, puis retourne à Pittsburgh où il dirige son propre orchestre pendant plusieurs mois, le «Roy Elliott and his Palais Royal Orchestra», travaillant aussi à St. Louis avant de rejoindre les «Horace Henderson’s Dixie Stompers» pour huit mois en 1928. Il retourne de nouveau à Pittsburgh, puis travaille avec «The Nighthawks» à Detroit. Il fait un bref passage chez Zack White et joue dans l’orchestre de Speed Webb en 1929 et 1930. Il travaille aussi à Milwaukee avec les «Johnny Neal’s Midnite Ramblers». Il se rend ensuite à New York en novembre 1930, travaille avec Cecil Scott, puis rejoint l’orchestre d’Elmer Snowden. Il joue ensuite au «Small’s» avec Charlie Johnson et après dans l’orchestre de Teddy Hill avant de faire une tournée avec le «Hot Chocolates Show». En 1933, il co-dirige un orchestre avec son frère Joe à Pittsburgh au «Pythian Temple», «Mapleview Park» etc… Il joue ensuite avec les McKinney’s à Baltimore. De retour à New York, il rejoue avec Teddy Hill au «Savoy Ballroom» en 1935. Il dirige ensuite sa propre petite formation au «Famous Door» en octobre 1935.

Il entre après dans l’orchestre de Fletcher Henderson qu’il quitte en septembre 1936 pour diriger son propre orchestre dans une longue résidence au «Sam Beer’s Three Deuces Club» de Chicago. Il s’absente brièvement à cause d’une pneumonie à l’automne 1937. Il fait ensuite une tournée avec son orchestre en 1938 et fait ses débuts à New York au «Savoy Ballroom» en août 1938. Il délaisse quelque temps la musique pour étudier la radio, puis est invité avec l’orchestre de Mal Hallett au «Loew’s» de New York en octobre 1938. Il reforme à nouveau un orchestre pour jouer au «Famous Door» en novembre 1938 et à l’«Arcadia Ballroom» à partir de janvier 1939, assurant aussi quelques dates à l’«Apollo Theatre». Après une direction au «Golden Gate Ballroom», il joue en résidence au «Kelly’s Stables» de New York d’avril à octobre 1940, puis retourne à Chicago pour diriger une petite formation en résidence au «Capitol Lounge».

En avril 1941, il entre comme soliste vedette dans l’orchestre de Gene Krupa et y demeure jusqu’à la dissolution de cette formation au printemps 1943. Durant son séjour dans l’orchestre Krupa, il jouait de temps en temps de la batterie devant l’orchestre avec Gene. À partir de juin 1943, il dirige à nouveau son propre orchestre en résidence au «Folies Bergeres Club» de New York d’août à septembre.

Il joue ensuite un mois à Toronto, puis en résidence au «Review Club» de Chicago jusqu’au début de 1944. Il revient ensuite à New York travailler avec l’orchestre de Paul Baron pour C.B.S., dirigeant aussi son orchestre. Il rejoint ensuite l’orchestre d’Artie Shaw en octobre 1944, et le quitte en septembre 1945. Il dirige à nouveau son orchestre à partir de février 1946 en résidence à Chicago, New York, Californie, etc… Plus tard, il réduit sa formation. Il rejoint à nouveau Gene Krupa de février à septembre 1949 pour une tournée nationale du J.A.T.P. Il est ensuite en Europe avec Benny Goodman en avril 1950, et lorsque Benny rentre chez lui en juin, il continue à tourner seul en Europe et effectue un long séjour à Paris avant de rentrer à New York en avril 1951. Pendant une semaine, il dirige un quintette au «Birdland» et durant les années cinquante, il continue à diriger ses divers petits groupements. Il fait plusieurs apparitions en vedette invitée et joue régulièrement dans les tournées du J.A.T.P. dont certaines en Europe. Au début de 1952 il joue régulièrement en club et en concert avec un quintette qu’il co-dirige avec Coleman Hawkins. Il continue à tourner pour Norman Granz et apparaît dans de nombreux festivals aux U.S.A. Au cours des années cinquante, il enregistre aussi à la batterie et au piano.

Fin des années cinquante et début des soixante, il joue souvent avec le clarinettiste Sol Yaged et à New York avec ses diverses petites formations au «Village Vanguard», à l’«Embers», etc… De fin 1963 à mars 1965, il joue souvent dans des petites formations qui accompagnent Ella Fitzgerald. Il joue ensuite avec Count Basie du 1er juillet au 17 septembre 1966, puis il reforme un nouveau groupe et travaille aussi en soliste. Figurant dans de nombreux festivals durant les années soixante, il effectue en 1969 une saison au «Half Note Club» de New York, de même à nouveau au printemps 1970. De 1970 à 1980, devenu incapable de jouer à la suite d’une attaque, il dirige un groupe traditionnel au «Ryan‘s» de New York, se produisant à l’occasion comme chanteur, batteur ou pianiste. Il est décédé le 26 février 1989.