Joseph Lewis «Joe» THOMAS

(Trompettiste)


(au sein de l'Orch. Fletcher Henderson)

Né à Webster Groves (Missouri) le 24 juillet 1909

Décédé à New York City le 6 août 1984

Il était marié à la chanteuse Babe Matthews.

Il commence à jouer de la trompette dès l’école, prenant des leçons avec P.G. Lankford à St Louis. Il se rend à New York en 1928 et joue brièvement avec Cecil Scott, puis travaille dans l’orchestre de Darrell Harris à Fort Wayne dans l’Indiana en 1929. De 1930 à 1932, il joue avec les «Eli Rice’s Cotton Pickers», puis avec le trombone Shuffle Abernathy de fin 1932 à 1933. En 1933, il joue avec le batteur Harold Flood à Milwaukee, puis il revient à New York à la fin de 1933 travailler quelque temps avec Emperor Jones. Il joue ensuite quelques mois avec Fletcher Henderson au début de 1934. Vers mai 1934, il joue au «Small’s» dans l’orchestre de Ferman Tapp.

De l’été 1935 à 1937, il joue régulièrement dans l’orchestre de Fletcher Henderson. Ensuite, il travaille avec Fats Waller et Willie Bryant avant de rejoindre le big band de Benny Carter en 1939. De décembre 1939 à novembre 1940, il est dans l’orchestre de James P. Johnson, puis au «Famous Door» avec Joe Sullivan. D’août 1942 à octobre 1943, il est membre du sextette de Teddy Wilson, et dirige ensuite son propre orchestre au «Village Vanguard». Il joue ensuite avec la petite formation de Barney Bigard à l’«Onyx Club» de l’automne 1944 au début de 1945. Il enregistre beaucoup en free-lance, et dirige à nouveau son propre orchestre. Au début de 1948, il joue dans la quintette de Cozy Cole, et l’année suivante avec l’orchestre de Bud Freeman à Chicago.

Durant les années cinquante, il continue à diriger son propre petit groupement, tout en jouant en free-lance avec d’autres leaders. Il participe toujours à plusieurs séances d’enregistrement, notamment, la fameuse reconstitution de l’orchestre de Fletcher Henderson «The Big Reunion» rassemblée par Rex Stewart en 1957. Au cours des années soixante, il dirige toujours sa petite formation à New York, Boston, Toronto, etc… En 1964, il joue au «Eddie Condon’s» et se produit en vedette au Festival de Newport. En 1966, il est avec Claude Hopkins et joue souvent avec J.C. Higginbotham le reste des années soixante.

Malade, pendant les années soixante-dix, il doit ralentir ses activités, puis s’arrête définitivement. Il est décédé le 6 août 1984.