Red NORVO

(Vibraphoniste – Xylophoniste – Chef d’orchestre)

Red NORVO

Né à Beardstown (Illinois) le 31 mars 1908

Décédé à santa Monica (Californie) le 6 avril 1999

Son vrai nom est Joseph&,nbspKenneth NORVILLE.

Vers l’âge de huit ans il prend des leçons de piano, mais il était si habile pour jouer à l’oreille, qu’il arrête bientôt les leçons.

À treize ans il joue du marimba et peu après apprend à jouer du xylophone.

Il est autodidacte sur tous ces instruments.

Il commence sa carrière professionnelle en 1925 sous le nom de Red NORVILLE, tournant à travers le pays avec un orchestre de marimbas « The Collegians », puis devient actif dans la région de Chicago comme soliste au xylophone dans des vaudevilles.

Au cours d’un travail dans un orchestre dirigé par Paul ASH à l’ « Oriental Theater », son nom est constamment déformé en Norvin, Norvick ou Norwath.

Il décide alors d’adopter le nom de NORVO.

Il continue à jouer en soliste dans des vaudevilles pendant quelques années, puis commence à diriger des orchestres à Milwaukee au cours de l’été 1929 et à Minneapolis (1930).

Il commence également à jouer à la radio.

Il dirige ensuite dans les théâtres et à la radio à Chicago où il rejoint l’orchestre de Paul WHITEMAN (1931).

La chanteuse de l’orchestre Mildred BAILEY devient sa première épouse.

Dans cet orchestre, il joue du xylophone et du marimba ainsi que d’un nouvel instrument à la mode : le vibraphone, ne jouant de cet instrument qu’occasionnellement comme une nouveauté.

À partir de 1933 il travaille en freelance à New York et cette même année enregistre ses premiers solos comme leader au xylophone en avril et au marimba en octobre, Benny GOODMAN jouant de la clarinette basse dans cette dernière session.

En 1934 il commence à travailler avec le saxophoniste Charlie BARNET.

Comme sideman de Barnet, il joue plutôt du piano que du xylophone.

En novembre de cette année, il apparaît avec Charlie BARNET dans le premier orchestre blanc à se produire à l’ « Apollo » de Harlem.

Plus tard il participe à quelques enregistrements chez DECCA comme pianiste accompagnant des chanteurs de blues pour des « race records ».

L’orchestre de Charlie BARNET travaille à La Nouvelle-Orléans en janvier 1935, puis retourne à New York où la formation est licenciée.

L’été suivant il forme un orchestre pour un engagement à Bar Harbor (Maine).

L’orchestre comprend les trompettistes Chris GRIFFIN et Eddie SAUTER, le saxo-clarinettiste Herbie HAYMER et le guitariste Dave BARBOUR

De retour à New York à l’automne il commence à jouer au « Famous Door » avec un petit groupement d’instrumentation inhabituelle, sans piano ni batterie : Stew PLETCHER à la trompette, Herbie HAYMER aux anches, Dave BARBOUR à la guitare, Red NORVO au xylophone et un contrebassiste.

Le groupe continue à l’ « Hickory House » et dans un restaurant de Broadway.

À l’été de 1936 il agrandit sa formation à treize musiciens avec piano et batterie et addition de cuivres et anches, pour un engagement au « Commodore Hotel » à la suite duquel il effectue une tournée.

Lorsque Mildred BAILEY se rend dans le Middlewest pour une résidence au « Black Hawk » de Chicago (fin 1936-début 1937), elle et Red NORVO sont surnommés « Mr. And Mrs. Swing » par le chroniqueur George SIMON.

Le big band continue à tourner jusqu’à sa dissolution au printemps 1939.

Au début de cette année, il cesse de travailler régulièrement avec son épouse, et ils divorcent en 1945.

Cependant ils continuent à enregistrer et à participer à des émissions de radio jusqu’au décès de Mildred en 1951.

Red NORVO dirige d’autres big bands à partir de 1939 et des petites formations entre 1942 et 1944 dans les clubs de la 52ème Rue.

Il tourne aussi à Boston, Chicago et d’autres villes de la côte est ainsi qu’au Canada.

La première de ces petites formations comprenait le trompettiste Shorty ROGERS, le saxophoniste Aaron SACHS, le pianiste Hank KAHOUT ainsi que le batteur Specs POWELL entre autres.

Plus tard le saxophoniste Flip PHILLIPS a fait partie de cette formation.

Il cesse ensuite son activité de chef d’orchestre pour rejoindre le quintet de Benny GOODMAN en octobre 1944, époque à laquelle il change définitivement pour le vibraphone.

Il reste avec Benny GOODMAN jusqu’en 1945.

Ayant carte blanche pour une session d’enregistrement en juin 1945, il organise un octet avec le saxophoniste Charlie PARKER, le trompettiste Dizzy GILLESPIE et le pianiste Teddy WILSON.

Ayant déjà recommandé à Woody HERMAN quelques sidemen de ses anciennes formations du début des années 1940, il enregistre comme soliste invité avec le « Herman’s First Herd 0» en septembre 1945 et joue dans ce groupe de décembre 1945 jusqu’à sa dissolution un an plus tard.

En 1947 il se fixe à Santa Monica (Californie) et travaille souvent dans la région de Los Angeles.

Au printemps 1949 il tourne sur la côte ouest comme chef d’un orchestre qui accompagne la chanteuse Billie HOLIDAY.

Le contrebassiste Charles MINGUS rejoint le groupe à San Francisco, mais peu après Billie HOLIDAY quitte la formation et le reste de la tournée est annulée.

Plus tard la même année, il forme un trio avec le guitariste Mundell LOWE et le contrebassiste Red KELLY pour des engagements à Philadelphie et New York.

Tal FARLOW remplace Mundell LOWE pour une tournée à travers le pays et à Honolulu, puis le groupe revient à Los Angeles où il devient un des ensembles cool-jazz reconnus avec Charles MINGUS à la place de Red KELLY (1950-51).

Le trio continue avec le contrebassiste Clyde LOMBARDI (septembre 1951), les guitaristes Red MITCHELL (1952-54) et Jimmy RANEY (mars 1953-1954) et d’autres jusqu’à la dissolution de la formation à l’été 1956.

Il dirige ensuite d’autres petites formations dont des quintets, souvent dans des hôtels à Las Vegas.

En janvier 1957 il dirige une session d’enregistrement avec le saxophoniste Ben WEBSTER comme soliste invité.

À l’automne 1959, pour une tournée européenne, et encore au printemps et à l’été 1960 pour des tournées, enregistrements et émissions de radio, Benny GOODMAN prend la direction de l’orchestre de Red NORVO, ajoutant Bill HARRIS ou Urbie GREEN au trombone, le saxophoniste Flip PHILLIPS et, pour la tournée européenne, la chanteuse Anita O’DAY.

Par la suite, de sérieux problèmes d’audition interrompent sa carrière et, après une opération des oreilles, il tourne en Europe comme soliste (1968) et avec les « George Wein’s Newport All Stars » (1969).

Cependant durant les années 1960 et 1970 il travaille souvent au Nevada et en Californie.

Plusieurs albums avec des swingmen renommés annoncent son retour sur la scène internationale.

Dans les années 1980 il tourne en Europe régulièrement, dirige un autre trio avec Tal FARLOW et le contrebassiste Steve NOVOSEL (1980-85) et rejoint le saxophoniste Benny CARTER, le batteur Louie BELSON et d’autres pour un concert à New York qui reçoit un succès considérable (1985).

Il arrête de jouer en 1986 après une sérieuse attaque.

Il est décédé le 6 avril 1999.