Michel WARLOP

(Violoniste – Arangeur – Chef d’orchestre)

Michel WARLOP

Né à Douai (France) le 23 janvier 1911

Décédé à Bagnères-de-Luchon (France) le 6 mars 1947

Fils d’un père négociant et d’une mère musicienne, il entre très jeune au « Conservatoire de Lille », puis à treize ans au « Conservatoire de Paris » où il collectionne toutes les plus hautes récompenses : 1er prix de violon, Prix d’excellence etc...

Il suit également des cours de piano et de direction d’orchestre.

Vers 1930 il s’intéresse au jazz et s’y essaye, encouragé par sa mère.

Il découvre ensuite les petites formations d'HAMPTON (1937-41) puis le big band dont il ne se lasse pas.

Il joue alors dans l’orchestre de « Gregor et ses Grégoriens », l’un des premiers grands orchestres de jazz en France de 1932 à 1934.

Il dirige ensuite un big band qui accompagne quelques chanteurs populaires tels que Maurice CHEVALIER et Germaine SABLON (1934-35).

Il travaille aussi avec le groupe jazz du « Poste Parisien » et en 1935 avec l’accordéoniste Louis RICHARDET.

Dès 1934 il enregistre, notamment avec le guitariste Django REINHARDT, les violonistes Eddie SOUTH et Stéphane GRAPPELLI (1937), ainsi qu’avec le pianiste Garland WILSON (1938).

Il fait partie des pionniers du jazz français et enregistre de nombreux disques sous son nom.

Mobilisé au début de la 2nd Guerre Mondiale, il est fait prisonnier en 1940 et libéré en 1941 avec une santé affectée.

À son retour à Paris, il crée un « Septuor à Cordes » qu’il dirige et avec lequel il enregistre.

Il joue également avec l’orchestre de Raymond LEGRAND (1943).

À la « Libération », il s’installe dans le midi de la France, mais détruit par l’alcool, il meurt dans l’oubli.

Il est décédé le 6 mars 1947