Ahmed ABDUL-MALIK

(Contrebassiste)

 

(Ici avec Thelonious MONK, p)

 

 

Né à New York le 30 janvier 1927

Décédé à New York le 2 octobre 1993

Sa première influence lui vient de son père, soudanais, qui jouait et chantait, ainsi que des musiques de l’est européen qu’il entendait dans les communautés multiraciales de Brooklyn.

Il commence par apprendre le violon à l’âge de sept ans, et plus tard étudie la contrebasse et le tuba à la « High School of the performing Arts» de New York.

À cette époque, il joue de la musique grecque, syrienne et égyptienne de façon professionnelle pour des mariages ou autres occasions, pratiquant également le « Oud » (sorte de luth oriental).

Par la suite il joue de la contrebasse avec le batteur Art BLAKEY (1945-48), les saxophonistes Don BYAS (1946) et Sam « The man » TAYLOR (1954), et le pianiste Randy WESTON (1954-57).

Il travaille ensuite avec le pianiste Thelonious MONK (1957-58) avec lequel il enregistre en live au « Five Spot » de New York et apparaît à la télévision dans les séries CBS « The seven Lively Arts » et « The sound of Jazz » (les deux en 1957).

En 1961 il rejoint Randy WESTON pour un festival à Lagos (Nigeria).

Il joue également et enregistre avec le saxophoniste Herbie MANN (1961), le pianiste Earl HINES (1964), le saxophoniste Ken McINTYRE (1964) et d’autres.

Il effectue une tournée en Amérique du Sud en 1961 et joue au « Festival de jazz de Tangiers » (Tanger) au Maroc en 1972 et dans les festivals New Yorkais avec Randy WESTON et le saxophoniste Hamiet BLUIETT (1979-80).

Depuis 1970 il enseigne les instruments à cordes à New York et dans le Middle East ainsi que la musique africaine au « Brooklyn College » depuis 1973.

Il est décédé à New York le 2 octobre 1993.