Alfred Wesley « Al » HALL

(Contrebassiste)

 

HALL Al.png

 

 

Né à Jacksonville (Floride) le 8 mars 1915

Décédé à New York le 18 janvier 1988

Élevé à Wilmington (Delaware) dès lâge de deux ans, puis à Philadelphie à partir de lâge de cinq ans, il étudie le piano dès ladolescence.

Ayant joué du violon dès lâge de huit ans, il adopte la contrebasse en 1932, ne pouvant faire une carrière de musicien symphonique classique en raison de son appartenance à la race afro-américaine.

De 1933 à 1935 il travaille dans des orchestres de jazz et de danse localement et à Atlantic City (New Jersey).

Durant cette période, il étudie la contrebasse, le violoncelle et le tuba à la « Mastbaum Music School » de Philadelphie.

En août 1936 il est à New York où il joue et enregistre avec le trompettiste et chanteur Billy HICKS en accompagnement de la chanteuse Midge WILLIAMS.

Il commence à enregistrer avec le pianiste Teddy WILSON en 1938, et plus tard devient membre de son big band (avril 1939 à 1940) ainsi que du septet jusquen mai 1941, période durant laquelle il enregistre avec la chanteuse Billie HOLIDAY (1940) et avec le pianiste Pete JOHNSON (1941).

À cette époque, son jeu de basse ressemblait à celui de Walter Page et de Milt Hinton.

Vers 1941 il travaille à Chicago avec le violoniste « Stuff » SMITH, puis retourne à New York où il joue dans les trios des pianistes Ellis LARKINS (1942-43) et Mary Lou WILLIAMS (1944-45) ainsi quavec le groupe du batteur Kenny CLARKE (début 1943).

En 1943 il commence une carrière de musicien permanent de la radio CBS.

Il enregistre avec le tromboniste Dicky WELLS (1943) et avec divers artistes pour le V-Disc Label (1944-45).

Il participe également à des sessions commerciales dirigées par le pianiste Billy TAYLOR, le clarinettiste Edmond HALL, le trompettiste Charlie SHAVERS, le tromboniste Benny MORTON et le saxophoniste Pete BROWN (tous en 1944), le pianiste Clyde HART, le saxophoniste Earl BOSTIC, le pianiste John MEHEGAN, le trompettiste Bill COLEMAN, les saxophonistes Charlie VENTURA et Don BYAS (tous en 1945), les pianistes Pete JOHNSON et Ram RAMIREZ, le saxophoniste Lem DAVIS, les « Be-Bop Boys » (tous en 1946) et beaucoup dautres.

Son association avec le pianiste Erroll GARNER commence en 1945 et dure par intermittence jusquen 1963.

À partir de 1946 il partage son activité en jouant dans les clubs et dans les théâtres de Broadway ainsi quen qualité de musicien de studio.

Comme seul musicien afro-américain de la « George Abbotts Production » « Barefoot Boy with Cheek » (1946) il est un pionnier dans lintégration des musiciens de couleur dans les orchestres de fosse.

En 1946, il crée sa propre compagnie denregistrement « Wax » avec laquelle il fait plusieurs sessions comme leader.

Son label enregistre le saxophoniste Ben WEBSTER, le pianiste Jimmy JONES et le batteur Denzil BEST.

Ce label fut repris par « Atlantic » en 1948.

En plus de ses performances dans les théâtres qui durent jusquen 1978, il travaille en freelance à partir de 1950 et rejoint brièvement Count BASIE en 1952.

Il enregistre avec le guitariste Eddie CONDON (1954, 1959, 1965), le saxophoniste Bud FREEMAN (1955), Erroll GARNER (1956), le trompettiste Bobby HACKETT (1957), le pianiste Dick CARY (1958), le saxophoniste Harold ASHBY, le clarinettiste Edmond HALL, la chanteuse Helen MERRILL, Duke ELLINGTON et le saxophoniste Johnny HODGES ainsi quavec le pianiste Billy STRAYHORN (tous en 1959), le saxophoniste Paul GONSALVES et la chanteuse Monica ZETTERLUND (les deux en 1960).

En avril 1959 il apparaît avec les bluesmen Memphis SLIM et Muddy WATERS au « Carnegie Hall », et en 1960 tourne en Amérique comme accompagnateur du chanteur français Yves MONTAND.

Il apparaît également avec le pianiste Eubie BLAKE au Festival de Newport.

Il joue et est retransmis à la radio depuis le « Carnegie Hall » comme membre du show « Salute to Eddie Condon » (1964).

En 1965 il joue avec le pianiste Phil MOORE et devient membre du sextet de Benny GOODMAN de mai à novembre 1966 avec lequel il joue en Belgique.

Au début de 1961, il joue et enregistre avec le pianiste Ralph SUTTON à Aspen (Colorado).

Il revient au « Carnegie Hall » pour accompagner le chanteur « Big Joe » TURNER, le chanteur et saxophoniste Eddie « Cleanhead » VINSON et le chanteur et guitariste T. Bone WALKER en mai 1970.

Au cours des années 1970, il enregistre avec Paul GONSALVES et le trompettiste Ray NANCE (1970).

En 1971 il travaille avec le guitariste Tiny GRIMES et joue au « Brews » de New York dans le trio du pianiste Jimmy ANDREWS avec des artistes invités tel que le tromboniste Vic DICKENSON (1974-75).

Il enregistre également avec le saxophoniste Norris TURNEY (1975).

Après une tournée en France avec la troupe « Harlem Song and Dance » (1976),  il retourne à New York où il apparaît au « Cookery » avec la chanteuse Alberta HUNTER (1977-78).

Depuis 1980 il continue jusquà un mois avant sa mort à jouer régulièrement avec le trompettiste Doc CHEATHAM pour les brunch du samedi au « Sweet Basil ».

Il est décédé à New York le 18 janvier 1988.