John Jacob SIMMONS

(Contrebassiste)

 

(Avec Lawrence LUCIE, (g))

 

 

Né à Haskell (Oklahoma) le 14 juin 1918

Décédé à Los Angeles (Californie) le 19 septembre 1979

Il commence par jouer de la trompette, puis passe à la contrebasse.

Il travaille avec le pianiste Nat « King » COLE et enregistre à Los Angeles avec le quintet du pianiste Teddy WILSON (1937).

Il se rend ensuite à Chicago où il joue dans les orchestres des trompettistes Johnny LETMAN (fin 1940) et Roy ELDRIDGE (décembre 1940-1941), du clarinettiste Benny GOODMAN (juillet à septembre 1941) et des trompettistes Cootie WILLIAMS et Louis ARMSTRONG (les deux en 1942).

Il travaille par la suite dans les orchestres de la radio CBS et joue brièvement avec Duke ELLINGTON (octobre 1943).

Il apparaît dans le film « Jammin The Blues » (1944) et joue avec le pianiste Eddie HEYWOOD à Los Angeles ainsi quavec le saxophoniste « Illinois » JACQUET à New York (les deux en 1945).

Entre 1944 et 1946, il enregistre avec le pianiste James P. JOHNSON, le trompettiste Oran « Hot Lips » PAGE, le batteur Sid CATLETT, le saxophoniste Ben WEBSTER, la chanteuse Billie HOLIDAY, « The Kansas City Six », Eddie HEYWOOD, le trompettiste Sidney De PARIS, le pianiste Erroll GARNER, le guitariste Al CASEY, les saxophonistes Coleman HAWKINS et Bud FREEMAN, le pianiste André PREVIN, le trompettiste Emmett BERRY, les saxophonistes John HARDEE, Don BYAS et Benny CARTER, le guitariste Bill De ARANGO, le pianiste Billy KYLE et le saxophoniste Russell PROCOPE.

Plus tard, il enregistre avec la chanteuse Ella FITZGERALD (1947), les pianistes Sir Charles THOMPSON (1947-48) et Thelonious MONK (1948), le batteur Lee YOUNG, le saxophoniste Cecil PAYNE et le pianiste Billy TAYLOR (tous en 1949).

De 1949 à 1952 il joue dans le trio dErroll GARNER à New York et, comme membre du trio de lorganiste Bill DOGGETT, enregistre avec le saxophoniste Eddie « Lockjaw » DAVIS (1949) et avec le tromboniste Tyree GLENN (1951).

Après divers travaux en studio comprenant des dates avec le saxophoniste Sonny STITT et Teddy WILSON (les deux en 1952), Eddie « Lockjaw » DAVIS (1952), le batteur Louie BELLSON et un groupe réuni en jam session par Norman GRANZ (les deux en 1953), le batteur Buddy RICH (1953, 1955) et le pianiste Art TATUM (1955), il joue avec le trompettiste Harry EDISON en Scandinavie avec un quintet dirigé par le trompettiste Rolf ERICSON et le pianiste Duke JORDAN (1955).

En 1956 il enregistre à New York avec le « Maynard Fergusons Birdland All Stars » et avec le pianiste Tadd DAMERON, à Stockholm avec la chanteuse Ernestine ANDERSON, et à New York avec le tromboniste Matthew GEE.

La maladie lempêche par la suite de travailler, cependant, il enregistre avec Harry EDISON en 1958 et joue avec le pianiste Phineas NEWBORN en 1959 et 1960.

Il est décédé à Los Angeles le 19 septembre 1979.