John Garett Jr. «Johnny» BLOWERS

(Batteur et percussionniste)


(Johnny Blowers, dr, au sein du Harlem Blues and Jazz Band)

Né à Spartanburg (Caroline du Sud) le 21 avril 1911

Décédé à ? le 17 juillet 2006

Son père était batteur professionnel, dont le travail au Théâtre de Spartanburg se termina lorsque le jeune Johnny eut seize ans.

Après avoir terminé ses deux années d’études secondaires à Fort Myers (Floride) et travaillé dans un orchestre de danse, il étudie à l’«Ogelthorpe University» d’Atlanta. Il commence à tourner vers 1934 et fait son premier enregistrement en 1936. En 1937 il se rend à New York avec le tromboniste Lou McGARITY, et en décembre commence à jouer avec le trompettiste Bobby HACKETT chez «Nick’s». L’année suivante il enregistre avec Hackett et apparaît avec lui dans le show radiophonique «Saturday Night Swing Club» et dans le court métrage du même nom. Il rejoint ensuite le trompettiste Bunny BERIGAN dans l’orchestre duquel il remplace Dave Tough. En 1939, étant revenu avec Bobby HACKETT chez «Nick’s», il prend la place de Zutty Singleton dans le trio de Sidney BECHET avec Hank DUNCAN au piano. Il tourne ensuite pendant un an et demi dans un orchestre de danse dirigé par Ben BERNIE, puis rejoint l’orchestre de Jan SAVITT pour un engagement de six semaines.

Par la suite il travaille régulièrement comme musicien de studio et étudie les percussions avec des professeurs classiques. De 1942 à 1952 il est associé au chanteur Frank SINATRA pour ses enregistrements, concerts et radio et télévision. Il enregistre également en freelance avec la chanteuse Billie HOLIDAY (1944), le trompettiste Yank LAWSON (1944-45), le guitariste Eddie CONDON (1945, 1947), Louis ARMSTRONG (1945-50), le tromboniste George BRUNIS (1946) et participe à plusieurs sessions de V-Disc avec LAWSON, le trompettiste Billy BUTTERFIELD, Les chefs d’orchestre Lionel HAMPTON et Woody HERMAN, le tromboniste Bill HARRIS et d’autres. Au cours de la même période il joue à l’occasion dans des concerts d’Eddie CONDON au «Ritz Theatre» de New York (fin 1944-mars 1945) et en octobre 1947 à un concert «All Star» au «Town Hall» avec le trompettiste Bunk JOHNSON en vedette. Il quitte l’orchestre de Condon en 1947 pour ouvrir son propre club qui présente quelques musiciens tels que le trompettiste Max KAMINSKY, le clarinettiste Tony PARENTI et le pianiste Ralph SUTTON. Avec Sutton et d’autres il apparaît dans un épisode des séries radiophoniques de Rudi BLESH «This is Jazz» (5 juillet 1947). En 1948 il est dans l’orchestre de Woody HERMAN au «Paramount Theater» et continue à travailler comme musicien de studio jusqu’en 1963, quoique peu souvent dans des formations jazz.

Il enregistre en 1953 avec Sidney BECHET et, en 1957, avec le clarinettiste Joe MARSALA. En 1967 il apparaît au «Eddie Condon’s Club» et joue souvent avec le saxo-clarinettiste Johnny MINCE (fin 1960s). De 1968 à 1978 il enseigne la batterie, et par intermittence tourne avec le trompettiste Sy OLIVER en 1970, puis passe trois ans avec la revue musicale «Follies» au sein d’un quartette comprenant le trompettiste Taft JORDAN et le contrebassiste et pianiste Aaron BELL. En 1976-77 il tourne avec le «World’s Greatest Jazz Band», et en juin 1981 visite l’Europe avec le trompettiste Pee Wee ERWIN jusqu’au décès de ce dernier survenu le 20 juin 1981.

Au cours de plusieurs décennies et jusqu’en 1985 il a dirigé ses propres petits groupements et un big band, tous sous le nom de «Johnny Blowers’s Giants of Jazz». Bucky PIZZARELLI, Warren VACHÉ Jr., Clarence HUTCHENRIDER, Kenny DAVERN, Johnny MINCE, Milt HINTON, Howard ALDEN, John BUNCH, Ted NASH, Randy SANDKE, Harry ALLEN, Bobby PRING et la chanteuse Lynn ROBERTS figurent parmi les sidemen de ses formations.

Par la suite, de 1986 aux années 1990s, il joue régulièrement avec le «Harlem Jazz and Blues Band».

Il est décédé le 17 juillet 2006.