Robert Stanley «Bobby» DONALDSON

(Batteur)

Né à Boston (Massachusetts) le 29 novembre 1922

Décédé à New York le 2 juillet 1971

Il est élevé dans une famille de musiciens. Son frère aîné Don DONALDSON était le directeur musical de «Fats» WALLER à la fin des années 1930s.

Il commence à jouer dans des orchestres locaux. Au cours de son service militaire, il travaille avec le saxo-clarinettiste Russell PROCOPE à et autour de New York, puis après la guerre tourne (1946) et enregistre (1947) avec le trompettiste William «Cat» ANDERSON. Il étudie la composition et l’art des arrangements en 1947. Par la suite il joue dans les orchestres d’Andy KIRK, Lucky MILLINDER et Sy OLIVER, enregistrant en 1952 sous la direction de Louis ARMSTRONG. À partir de 1953 il travaille à New York avec le trompettiste «Buck» CLAYTON au «Basin Street» et avec la formation du vibraphoniste Red NORVO au «Metropole». Par la suite il est particulièrement actif dans les studios d’enregistrement, comme sideman ou comme leader (1958, 1960). Il prend part à des sessions avec «Buck» CLAYTON (1953-54, 1956, 1957), la chanteuse Helen MERRILL (1954), le pianiste Mel POWELL et le trompettiste Ruby BRAFF (les deux en 1954-55), Benny GOODMAN (1955), Count BASIE (1956), les saxophonistes Bobby JASPAR et Herbie MANN et le compositeur André HODEIR (tous en 1957), le guitariste Kenny BURRELL (1957, 1960), le guitariste Lonnie JOHNSON et le saxophoniste Frank WESS (les deux en 1960), les saxophonistes Willis JACKSON (1962) et Johnny HODGES (1963).

Il est décédé à New York le 2 juillet 1971.