Anthony Vernel FOURNIER

(Batteur)


(source internet)

Né à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 30 juillet 1928

Décédé à Jackson (Mississippi) le 4 novembre 2000

Il apprend la batterie à l’âge de dix ans et joue localement dès le milieu de l’adolescence, apparaissant dans les clubs de Bourbon Street au cours des week-ends. Après un an et demi d’étude à l’«Alabama State Teachers College», il travaille avec le trompettiste «King» KOLAX (1946-48), puis se rend à Chicago où il joue avec le saxophoniste Paul BASCOMB et avec le pianiste Teddy WILSON (1949-53). De 1953 à 1955 il est membre du trio du pianiste Norman SIMMONS qui est la formation maison de base du «Bee Hive». Là il accompagne les trombonistes J.J. JOHNSON et Kai WINDING, les saxophonistes Lester YOUNG, Sonny STITT, Ben WEBSTER et Bud FREEMAN, le trompettiste Red RODNEY, le saxophoniste Wardell GRAY et d’autres. Le trio enregistre avec Wardell Gray en 1955 et continue pendant un an sous la direction de Norman Simmons après la fermeture du «Bee Hive». Par la suite il enregistre avec Lorez ALEXANDRIA (1957, 1962), avec le vibraphoniste Gary BURTON (1963) et d’autres, puis joue le plus souvent comme sideman dans des groupes dirigés par le pianiste Ahmad JAMAL (1958-62, 1965-66) et avec le pianiste George SHEARING (1962-64). En 1966 il joue dans l’orchestre qui accompagne la chanteuse Nancy WILSON.

De 1967 à 1980 il travaille à Chicago avec des orchestres moins connus avec lesquels il se rend à New York. Il apparaît avec Ahmad JAMAL en 1987 et joue et enregistre avec le saxophoniste Clifford JORDAN de 1984 jusqu’à l’arrêt d’activité du leader au début des années 1990s. Il enregistre en 1987 avec la chanteuse Etta JONES et avec le saxophoniste Houston PERSON, puis dirige un trio avec le contrebassiste Michael MOORE et le pianiste Pete MALIVERNI qui tourne en Europe et enregistre en Suisse en 1991.

En 1994 il doit cesser toute activité, frappé par une attaque qui le laisse paralysé des jambes.

Il est décédé à Jackson (Mississippi) le 4 novembre 2000.