Curley HAMNER

(Batteur & Tap Dancer)

 

            Né à Birmingham (Alabama) le 16.03.1923

 

            Il commence par danser avec les gosses de son quartier vers l’âge de six ans à Birmingham (Alabama). Avec son camarade « Red », il forme un team de danse en 1936. La chanteuse et chef d’orchestre Blanche CALLOWAY (sœur de Cab) les ayant vus danser, les emmène avec elle à New York. Comme il fallait être âgé d’au moins 17 ans pour travailler sur scène, sa mère dût envoyer une attestation le vieillissant de quatre ans. Là il travaille avec Blanche CALLOWAY à l’ « Apollo » de Harlem en duo avec « Red ». En août 1936 le tandem de danseurs passe chez Cab CALLOWAY, et en septembre avec Louis ARMSTRONG pendant trois semaines. En 1937 il travaille à l’ « Ubangui Club » accompagné par l’orchestre de Frank FAIRFAX. Au programme, il y avait l’ « Impératrice du Blues », la chanteuse Bessie SMITH qui devait décéder le 26 septembre de cette même année des suites d’un accident de la route. Elle ne s’est jamais servie de micro. À cette époque, tous les orchestres comprenant des attractions, le tandem a travaillé avec les formations de Louis ARMSTRONG, Count BASIE, « Fats » WALLER, Duke ELLINGTON, Lucky MILLINDER, Les HITE, Benny GOODMAN, Tommy DORSEY et Artie SHAW. Par la suite il entre dans l’orchestre de Lionel HAMPTON, et là tout change pour lui lorsqu’il compose « Hey ba be re bop » qui se vend à plus de cinq millions d’exemplaires. Ayant un faible depuis longtemps pour la batterie, il commence à en jouer chez Hampton. Il en rêvait depuis qu’il avait vu « Chick » Webb. En 1949, le batteur d’Hampton étant malade, il le remplace, et par la suite passe en attraction comme danseur mais aussi comme batteur. Il est venu en France et en Europe plusieurs fois avec l’orchestre de Lionel Hampton au cours des années cinquante.

 

            On ignore la suite de sa carrière.