Gus JOHNSON Jr.

(Batteur)


Né à Tyler (Texas) le 15 novembre 1913

Décédé à Westminster (Colorado) le 6 février 2000


Il grandit à Beaumont (Texas) puis à Houston où il commence à apprendre les rudiments de la batterie et à lire la musique. Il fait ensuite ses études secondaires à Dallas et après avoir obtenu son diplôme se rend à Kansas City où il joue de la contrebasse et forme un quartette vocal semi-professionnel «The Four Rhythm Aces». C’est en 1935 qu’il devient musicien professionnel à plein temps. Il remplace Jo Jones dans un sextette à Omaha. Il quitte ce groupement pour jouer avec le trompettiste Lloyd HUNTER avec lequel il reste quelque temps, jouant de la contrebasse lorsque le batteur de l’orchestre réintègre le groupe. En 1937 il travaille avec le pianiste Ernest «Speck» REDD à Iowa, puis il retourne à Kansas City jouer avec le saxophoniste Charlie PARKER dans l’orchestre du pianiste Jay McSHANN de 1938 à 1943. Après son service militaire qu’il effectue au cours de la fin de la 2nd Guerre Mondiale, il rejoint Jay McSHANN pour une courte période et travaille à Chicago avec le trompettiste Jess MILLER et avec le saxophoniste et chanteur Eddie «Cleanhead» VINSON. Il joue ensuite au «Café Society Downtown» de New York (1947) avec le trompettiste «Buck» CLAYTON puis avec le pianiste Earl HINES (1947) et le trompettiste «Cootie» WILLIAMS. En août 1948 il joue deux semaines avec Count BASIE qu’il rejoint deux ans plus tard, jouant d’abord avec la petite formation, puis avec le «big band». Il prend part aux importants enregistrements «Dance Session» (1952-54) où il se montre le meilleur batteur qu’ait eu Basie à cette époque en dehors de Jo Jones. Vers la fin de 1954, souffrant d’une crise d’appendicite, il est contraint de céder sa place à Sonny Payne dans l’orchestre de Basie. Par la suite il continue à jouer dans divers orchestres de style classique, dont certains dirigés par «Buck» CLAYTON. Il commence ensuite à travailler avec des groupements qui accompagnent des chanteuses, notamment Lena HORNE et Ella FITZGERALD (1956-1965). Il joue également dans une reconstitution de l’orchestre de Fletcher Henderson dirigée par le trompettiste Rex STEWART (1957) et apparaît au «Metropole» de New York. Il enregistre deux fois avec le saxophoniste Coleman HAWKINS et le trompettiste Roy ELDRIDGE au cours d’une tournée en Europe avec le «JAZZ AT THE PHILHARMONIC» (J.A.T.P.) (1958-1960). Il travaille par la suite en trio avec le pianiste Lou LEVY qui enregistre comme accompagnateur du saxophoniste Stan GETZ en Angleterre en 1958. Il joue aussi et enregistre aux USA avec les saxophonistes Ben WEBSTER et Johnny HODGES (San Francisco Novembre 1960), le «big band» de Woody HERMAN (fin 1961-début 1962) et avec le quartette du saxophoniste Gerry MULLIGAN ainsi qu’avec le «Concert Jazz Band» (1962-début de 1963). Il enregistre aussi avec le saxophoniste Zoot SIMS (1956), le guitariste Kenny BURRELL, les saxophonistes Frank FOSTER et Hal McKUSICK (tous en 1957), Frank WESS (1957, 1959), Lou LEVY (1958), les saxophonistes Coleman HAWKINS et Eddie «Lockjaw» DAVIS, le vibraphoniste Lem WINCHESTER et le tromboniste Kai WINDING (tous en 1960) enfin avec le saxophoniste Al COHN (1961). En 1969 il remplace le batteur Morey Feld au sein du «World’s Greatest Jazz Band» avec lequel il tourne et enregistre jusqu’en 1975. En 1969 il fait son premier enregistrement avec le pianiste du groupement: Ralph SUTTON. En 1973 ils résident à Denver et au printemps de l’année suivante ils prennent un congé du «World Greatest Jazz Band» pour honorer un engagement dans cette ville. Il tourne avec le trio de Ralph SUTTON qui comprend souvent le contrebassiste Milt HINTON et enregistre plus tard avec Jay McSHANN (1972, 1977) ainsi que dans des sessions co-dirigées par Ralph SUTTON et le trompettiste Ruby BRAFF et également avec Ralph SUTTON et le sopraniste Kenny DAVERN (les deux en 1979). Il fait une tournée internationale comme membre du quartette «The Last of The Whorehouse Piano Players» avec Ralph SUTTON, Jay McSHANN et Milt HINTON avec lesquels il enregistre en 1979 et en 1989. Il a aussi enregistré avec la chanteuse Maxine SULLIVAN (1969), le pianiste Dick WELLSTOOD (vers 1972), les saxophonistes Buddy TATE (1973), Eddie DAVIS et Bud FREEMAN (les deux en 1974), Count BASIE (1979) et la chanteuse Rosemary CLOONEY (1984). Par la suite il tourne au Japon avec le saxophoniste Benny CARTER et joue et enregistre au Japon avec le pianiste Derek SMITH (1983),voyageant et enregistrant en 1983 avec le clarinettiste Peanuts HUCKO. Il apparaît avec Benny CARTER au «Chicago Jazz Festival» en 1989. À la fin des années 1980, atteint par les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, il commence à interrompre sa carrière, puis est obligé de se retirer définitivement en 1990 après une attaque au cours d’une performance à Berne avec les «Last of The Whorehouse Piano Players».


Il est décédé à Westmister (Colorado) le 6 février 2000.