Samuel «Baby» LOVETT

(Batteur)


(avec Julia Lee, p, vcl)


Né à Alexandria (Louisiane) le 23 septembre 1894

Décédé à Leavensworth (Kansas) le 23 janvier 1989


Il reçoit sa première batterie à l’âge de treize ans et travaille à Shreveport et à La Nouvelle-Orléans avant de se rendre en 1922 à Kansas City. A cette époque il joue du xylophone aussi bien que de la batterie. Il travaille dans l’orchestre de George E. LEE de 1929 à 1932, jouant avec les «Paul Bank’s Rhythm Aces» en 1930, et devient membre des «Thamon Hayes’s Kansas City Rockets» de février 1932 à la fin de 1935. Plus tard il apparaît dans les clubs de Kansas City, et pendant un temps est le batteur résident avec le pianiste Pete JOHNSON au «Sunset Club». En 1939 il travaille avec le saxo-clarinettiste Woodie WALDER, et en avril 1942 il remplace Jo Jones malade dans l’orchestre de Count BASIE. Il fait son premier enregistrement avec le pianiste Jay McSHANN en février 1944. L’année suivante il commence une longue association avec la chanteuse et pianiste Julia LEE avec laquelle il joue et enregistre. Il dirige ensuite des groupements divers durant le reste de sa carrière à Kansas City. On peut le voir dans le film «The Last of The Blue Devils» dans un duo de batterie avec son élève Jo JONES qui plus tard lui rendra hommage dans son album de démonstration de batterie «The Drums» (1973 – Jazz Odyssey 008).


Il est décédé à Leavensworth (Kansas) le 23 janvier 1989.