Arthur Benjamin TRAPPIER

(Batteur)


(avec Al Casey, g, Herman Autrey, tp, Gene Sedric, cl-ts, Cedric Wallace, b et Pat Flowers, p)

            Né à Georgetown (Caroline du Sud) le 28 mai 1910

            Décédé à New York le 17 mai 1975

            Il joue pour la première fois professionnellement à New York en 1928 avec le pianiste Charlie SKEETE et travaille dans les années 1930 avec les chanteurs et chefs d’orchestre Tiny BRADSHAW et Blanche CALLOWAY ainsi qu’avec le pianiste Buddy JOHNSON. Après avoir joué avec Sidney BECHET au cours de l’été 1941, il travaille beaucoup avec le pianiste Thomas «Fats» WALLER du milieu de l’automne 1941 jusqu’à la dissolution de la formation du pianiste à la mi-janvier 1943. Il joue et enregistre ensuite avec un certain nombre de musiciens parmi lesquels le tromboniste Wilbur De PARIS (1944), le pianiste James P. JOHNSON (enregistrement en 1944) et le clarinettiste Edmond HALL avec lequel il est en résidence au «Café Society Downtown» (juin 1944 à novembre 1945). À la fin des années 1940 il travaille avec Louis ARMSTRONG (1945), tourne avec le trompettiste Sy OLIVER, le clarinettiste Albert NICHOLAS et le trompettiste «Punch» MILLER (enregistrement) (tous en 1947), aves le pianiste Ralph SUTTON (1948), en trio avec Albert NICHOLAS à New York et à St. Louis et avec l’orchestre du trompettiste Max KAMINSKY à New York, ainsi qu’avec le clarinettiste Tony PARENTI et le trompettiste «Wingy» MANONE (les deux en 1949). Il apparaît ensuite au «Jimmy Ryan’s» et au «Central Plaza» avec Sidney BECHET (février 1950), le trompettiste Oran «Hot Lips» PAGE (1950-51) et d’autres. Au cours de cette période il enregistre en duo avec Ralph SUTTON (1950) et rejoint Sidney BECHET pour une tournée de Chicago à Toronto et les régions du nord-est de septembre à novembre 1951. En 1951 il joue également avec le pianiste Sammy BENSKIN. Au cours des années 1950 et 1960 il joue dans divers orchestres «dixieland» incluant sa propre formation et tourne au Canada avec le pianiste Willie «The Lion» SMITH (1957) et enregistre avec le trompettiste Rex STEWART (janvier 1958). Il continue ensuite à jouer en «freelance» dans la région de New York jusqu’à sa mort qui survient à New York le 17 mai 1975.