Ernestine Irène ANDERSON

(Chanteuse)

Ernestine Irène ANDERSON

Née à Houston (Texas) le 11 novembre 1928

Avec ses deux grand’mères, elle chante dans le chœur de l’église Baptiste.

Son père était membre d’un quartet vocal de Gospel.

Ses parents qui avaient de nombreux disques de blues qu’elle écoutait enfant ont, au début, encouragé sa carrière et, à l’âge de 12 ans, elle participe à un « Talent-Contest » à l’ « Eldorado Ballroom » de Houston où elle improvise sur deux chansons populaires.

Bien qu’ayant indiqué une fausse tonalité au pianiste qui l’accompagne, elle gagne le Contest.

Elle effectue sa première prestation en 1941 avec l’orchestre du trompettiste Russell JACQUET (frère du saxophoniste Illinois Jacquet), puis travaille ensuite avec des groupes peu connus.

En 1945 sa famille s’installe à Seattle où la scène est prospère à cette époque.

Elle se produit avec le trompettiste et arrangeur Quincy JONES dans un orchestre dirigé par le compositeur Bumps BLACKWELL ainsi qu’avec Ray CHARLES alors inconnu.

Elle rejoint ensuite le compositeur et chef d’orchestre Johnny OTIS.

À dix-huit ans elle quitte la maison et travaille encore avec Johnny Otis (1947-49).

En 1952-53 elle tourne avec Lionel HAMPTON.

Elle rencontre alors le saxophoniste Gigi GRYCE et enregistre avec lui en 1955.

L’année suivante elle fait une tournée qui obtient un grand succès en Suède avec la formation du trompettiste Rolf ERICSON.

Elle enregistre en Suède avec l’orchestre d’Harry ARNOLD.

Elle revient aux USA mais, au début des années 1960, sa popularité commence à décliner.

Par la suite elle s’installe en Angleterre (1964-1966).

De retour aux USA elle rejoint sa famille à Seattle et passe une dizaine d’années loin de la musique, travaillant à Seattle et à Los Angeles.

Le succès d’une prestation au « Concord Jazz Festival » en 1976 marque la reprise de sa carrière.

Elle se produit alors dans les clubs et les festivals de la « West Coast », tourne chaque année au Japon et apparaît aussi en Europe où elle tourne avec le « Philip Morris Superband » en 1985.

De 1985 à 1987 elle dirige son propre club à Seattle.

En 1989 elle chante lors d’un hommage au saxophoniste Benny CARTER à New York, et la même année se produit au « Town Hall » de cette ville avec le pianiste Gene HARRIS et le « Philip Morris Superband ».

En 1990 elle fait l’ouverture du « Umbria Jazz Festival » en Italie.

Elle a enregistré pour la marque Concord avec le big band de Billy BERRY (1976), le pianiste Hank JONES (1976, 1983), le contrebassiste Ray BROWN (1979), le pianiste Monty ALEXANDER (1979-80) ainsi qu’avec ses propres groupements (1984), avec Benny CARTER et Ray BROWN (1986), le duo du pianiste George SGEARING et contrebassiste Neil SWAINSON (1987), le « John Clayton-Scott Hamilton Orchestra » (1989) ainsi qu’avec les saxophonistes Frank WESS et Marshall ROYAL (1990).