Pearl Mae BAILEY

(Chanteuse)

Pearl Mae BAILEY

Née à Newport News (Virginie) le 29 mars 1918

Décédée à Philadelphie (Pennsylvanie) le 17 août 1990

Elle débute sa carrière au milieu des années 1930 avec l’orchestre de Noble SISSLE, puis en solo au « Village Vanguard » de New York en 1941.

Après avoir travaillé brièvement avec le « Sunset Royal Oschestra » et l’orchestre de Count BASIE, puis en 1943-44 avec l’orchestre du trompettiste Cootie WILLIAMS, elle assure un engagement au « Blue Angel » (1944-45) qui débouche sur une association avec le chanteur et chef d’orchestre Cab CALLOWAY.

Elle fait sa première apparition à Broadway dans « St. Louis Woman » (1946), show dans lequel elle est comparée par les critiques à la chanteuse Ethel WATERS.

Elle atteint un succès notable avec ses interprétations de « Legalize my name » et « It’s a woman’s pregorative ».

Elle participe également à de nombreux films dont « Carmen Jones » d’Otto PREMINGER (1954), « That certain feeling » (1956) et « St. Louis Blues » (1958).

En 1952 elle épouse le batteur Louie BELSON avec lequel elle travaille et enregistre régulièrement jusque dans les années 1960.

Elle obtient un « Tony award » en 1968 pour sa performance dans une version afro-américaine de « Hello Dolly ! ».

En 1976 elle annonce son retrait de la scène pour travailler comme membre de la délégation américaine aux Nations Unies.

Plus tard elle réapparaît dans des concerts et à la télévision, effectuant également un certain nombre de tournées internationales.

Elle reçoit un diplome d’honneur de la « Georgetown University » en 1978 et s’inscrit pour étudier la théologie en 1985.

Elle est décédée le 17 août 1990