Bertha « Chippie » HILL

(Chanteuse)

Bertha « Chippie » HILL

Née à Charleston (Caroline du Sud) le 15 mars 1905

Décédée à New York le 7 mai 1950

Son père se nommait John HILL et sa mère Ida JONES.

La famille comprenait seize enfants.

Très tôt sensibilisée à la musique, elle chante dans les églises locales dès l’âge de neuf ans.

Elle quitte la maison très jeune pour travailler comme danseuse avec la chanteuse Ethel WATERS au « Leroy’s » de New York (1919), puis au « William Banks Cafe ».

Elle tourne ensuite avec les « Rabbit Foot Minstrels », travaillant dans les shows comme chanteuse et danseuse durant les années 1920.

Elle tourne également en solo dans le circuit TOBA, travaillant dans les théâtres du Sud (années 1920).

Elle travaille à nouveau avec Ethel WATERS à New York vers 1922 et enregistre avec Louis ARMSTRONG à Chicago (1925-26).

Au milieu des années 1920 elle travaille souvent à Chicago au « Plantation Cabaret » et au « Dreamland Cafe ».

Vers 1926 elle chante avec l’orchestre du trompettiste Joe « King » OLIVER au « Palladium Dance » de Chicago.

Elle enregistre ensuite avec les « Jazz Wizzards » du pianiste Richard M. JONES (1926-27) et avec le pianiste et chanteur « Georgia Tom » (plus connu plus tard comme le père du Gospel : Thomas A. DORSEY) et le guitariste Tampa RED (1928-29).

En 1929 elle tourne avec la pianiste Lovie AUSTIN.

Elle réside à Chicago où elle travaille le plus souvent hors du milieu musical de 1930 à 1934.

De 1934 à 1937 elle chante souvent à l’« Annex Buffet » de Chicago.

En 1937 elle chante accompagnée par l’orchestre du clarinettiste Jimmie NOONE Sr. au « Cabin Inn », puis travaille au « Club De Lisa » de Chicago (1939-40).

De 1940 à 1946 elle est le plus souvent inactive musicalement.

En 1946 elle enregistre avec les « Lovie Austin Blues Serenaders » et avec le pianiste Montana TAYLOR.

En 1946-47 elle est au « Club De Lisa » et apparaît dans la série de radio « This is Jazz » (1947).

En 1947 elle travaille avec le pianiste James P. JOHNSON au « Ziegfeld Theater » de New York et se produit au « Village Vanguard » (1947-48) ainsi qu’au « Jimmy Ryan’s ».

En 1948 elle chante à « Carnegie Hall » avec l’orchestre du tromboniste Kid ORY.

En 1948 elle est à la « Semaine du Jazz » à Paris (France) où elle est accompagnée par un jeune pianiste prometteur de 18 ans : Claude BOLLING.

En 1949 elle est au « Central Plaza » de New York, puis au « Riverside Club » (1949-50).

Elle est ensuite en résidence au « Blue Note » avec le quintet du pianiste Art HODES à Chicago (1950), puis au « Stuyvesant Casino » de New York (1950).

Souffrant de multiples séquelles d’un accident d’automobile, elle décède à l’Hôpital de Harlem le 7 mai 1950.