Clara SMITH

(Chanteuse)

Clara SMITH

Née à Spartanburg (Caroline du Sud) vers 1894

Décédée à Detroit (Michigan) le 2 février 1935

Vers 1910 elle travaille dans beaucoup de circuits de théâtre de vaudeville du Sud comme attraction à La Nouvelle-Orléans et Nashville et à partir de 1918 pour le circuit TOBA.

Elle tourne avec le show d’Al WELL (1920).

En 1921 elle travaille à Columbus (Géorgie), et en 1923 à St. Louis (Missouri).

En 1923 elle s’installe à New York et chante dans différents clubs et cabarets de Harlem.

Entre 1923 et 1932 elle enregistre avec la chanteuse Bessie SMITH, le chanteur et guitariste Lonnie JOHNSON et d’autres pour le label Columbia.

À partir de 1924 elle possède son propre club dans lequel elle chante.

En 1924-25 elle tourne sur la côte ouest et se produit à Nashville en 1925.

En 1927 elle apparaît dans sa propre revue « Black Bottom » au « Lincoln Theater » de New York, puis dans la « Clara Smith Revue » (1927).

La même année elle travaille à l’« Apollo Theater » d’Atlantic City et apparaît dans la « Swanee Club Revue » à New York (1928).

En 1928-29 elle est dans la revue « Ophelia Snow from Baltimo » et apparaît dans les revues « Dream Girls » (New York 1929), « Candied Sweets » (New York 1929), « Hello » (New York 1929-30), « Here we are » (New York 1930) et « Dusty Lane » (New York 1930).

Toujours en 1930 elle est dans le show « Sweet Chariot » puis dans la revue « January Jubilee » (1931).

Elle travaille ensuite avec le « Paradise Band » du pianiste Charlie JOHNSON au « Harlem Opera House » de New York (1931) puis apparaît dans le All-negro musical western Show « Trouble on the ranch » à Philadelphie (1931).

Au début des années 1930 elle travaille souvent à Cleveland, puis au « Harlem Opera House » (1932) et apparaît en 1933 dans la revue « Harlem Madness ».

En 1934-35 elle travaille à Detroit, puis avec le batteur Paul BARBARIN au « Strollers Club » de New York (1935).

Peu après elle entre au « Parkside Hospital » où elle décède d’une maladie cardiaque le 2 février 1935.

Elle avait épousé Charles WESLEY, un ancien manager de baseball.

Elle jouait également du piano.