Mamie SMITH

(Chanteuse - Pianiste)

Mamie SMITH

Née à Cincinnati (Ohio) le 26 mai 1883

Décédée à New York le 16 septembre 1946

Vers 1893, elle quitte la maison familiale pour tourner dans les circuits de théâtre avec les « Four Dancing Mitchells ».

En 1912 elle tourne comme danseuse de la troupe dans la « Smart Set Company » de J. Homer TUTT / Salem TUTT WHIYNEY, travaillant dans les théâtres à travers les USA.

De 1913 à 1920 elle travaille souvent dans les clubs et cafés de New York et sa périphérie.

En 1918 elle apparaît dans la revue de Perry BRADFORD « Made in Harlem » à New York.

En 1918 et 1920 elle travaille souvent au « Lincoln Theater ».

En 1920 elle est au « Digg’s Cafe » et entre 1920 et 1923 enregistre pour le label Okeh.

En 1920 elle travaille au « Gibson’s Standard Theater » de Philadelphie, puis tourne avec ses propres « Jazz Hounds » comprenant le trompettiste Bubber MILEY et le saxophoniste Coleman HAWKINS, à Philadelphie, Brooklyn et Washington puis à Kansas City (1921), New York et Philadelphie.

En 1921-22 elle se produit à Chicago, Atlantic City, New York, Toronto, Ottawa et New York.

En 1922 elle est au « Garden of Joy » de New York avec le trompettiste Bubber MILEY et Sidney BECHET, puis apparaît dans la comédie musicale « Follow Me » au « Lafayette Theater » de New York.

En 1923 dans ce même théâtre elle est avec ses « Jazz Hounds ».

Elle tourne ensuite avec sa propre revue « Struttin’ Along », travaillant dans les théâtres de la côte ouest.

Elle se produit ensuite à Dallas, Houston et Chicago (1924).

La même année, elle apparaît en première ligne dans la « Syncopationland Revue » et dans la « Dixie Revue ».

En 1924 elle enregistre pour le label Ajax et travaille avec ses « Jazz Hounds » au « Lafayette Theater » de New York.

Elle est souvent dans ce théâtre en 1924-25.

En 1925 elle se produit dans sa propre revue « Syncopated Revue » à Washington DC.

Au milieu des années 1920 elle travaille fréquemment à La Nouvelle-Orléans et enregistre pour le label Victor (1926).

Elle apparaît ensuite dans la revue « Frolicking Around » à New York, puis tourne avec sa propre compagnie à travers le Sud (1926-27).

Par la suite elle travaille à Newark et à Atlantic City (1927), Red Bank et Trenton (New Jersey 1928).

Elle apparaît à New York dans la comédie musicale « Sugar Cane » (1928) et la même année dans la revue « A Riot of Fun » sous l’appellation « Mamie Smith and her Gang », puis dans la comédie musicale « Sun-Tan Frolics » (New York 1929).

En 1929 elle enregistre pour Okeh et on peut la voir dans le film « Jailhouse Blues ».

En 1930 elle est avec les « Fats Waller – Jimmie Johnson Syncopators » dans la revue « Fireworks of 1930 » au « Lafayette Theater » de New York.

En 1931 elle enregistre de nouveau pour Okeh et apparaît dans la revue « Rhumbaland » à New York.

En 1932-34 elle tourne avec le pianiste et chanteur Fats PICHON et son orchestre dans sa propre revue « Yelping Hounds » puis travaille au théâtre de West Palm Beach (Floride) en 1932.

Elle apparaît encore dans une autre revue non titrée à New York en 1933 puis au « Harlem Opera House » en 1935.

Vers 1936 elle tourne en Europe puis travaille à New York au « Town Casino » avec ses « Beale Street Boys » (1936).

En 1939 on peut la voir avec l’orchestre de Lucky MILLINDER dans le film « Paradise in Harlem » et également dans les films « Mystery in swing » (1940) ainsi que dans « Murder on Lenox Avenue » (1941), « Sunday Sinners » (1941) et encore dans un soundie avec l’orchestre de Lucky MILLINDER « Because I love you » (vers 1943).

En 1944 elle travaille au « Lido Ballroom » de New York.

Vers 1944 elle est hospitalisée et décède à la suite d’une longue maladie le 16 septembre 1946.