Ethel WATERS

(Chanteuse - Comédienne)

Ethel WATERS

Née à Chester (Pennsylvanie) le 31 octobre 1896

Décédée à Chatsworth (Californie) le 1er septembre 1977

Elle est née Ethel HOWARD.

Élevée à Philadelphie, elle chante souvent à l’église locale à partir de 1901 et gagne souvent des concours de danse au « Pop Grey’s Dance Hall » de Chester.

En 1917 elle travaille comme chanteuse et danseuse au « Jack’s Rathskeller » de Philadelphie où elle est surnommée « Sweet Mama Stringbean ».

Elle tourne ensuite comme membre du trio « The Hill Sisters », travaillant pour un circuit de vaudeville (1917-18).

Elle se produit souvent par la suite au « Barney Gordon’s Saloon » de Philadelphie (1918-19), puis au « Leroy’s Cabaret » à New York (1919).

En 1921 elle enregistre avec l’« Albury’s Blue and Jazz Seven » pour le label Cardinal.

Elle tourne ensuite avec les « Fletcher Henderson’s Jazz Masters » dans la troupe des « Black Swan Troubadours ».

En 1922 elle se produit dans les théâtres avec le circuit TOBA.

En 1924 elle enregistre pour les labels Paramount et Vocalion.

En 1925 elle travaille à l’« Everglades Club » de New York.

La même année elle remplace Florence MILLS dans la « Plantation Revue » puis travaille souvent dans des vaudville shows et souvent aussi dans ses propres revues : « Ethel Waters Floor Show », « Ethel Waters Vanities », et « Ethel Waters Revue ».

En 1928 elle apparaît dans « Ethel Waters Broadway Revue » au « Standard Theater » de Philadelphie.

En 1929 on peut la voir dans le film « On with The Show ».

Toujours en 1929, elle est au « Kit Kat Club » de Londres puis au « Café de Paris » (toujours à Londres).

En 1930 elle se produit dans la revue « Blackbirds of 1930 » au « Majestic Theater » de Broadway, puis au « Royal Theater » de New York.

La même année elle tourne avec la revue « Rhapsody in Black » à Washington DC.

En 1932 elle est dans la revue « From Broadway back to Harlem » au « Lafayette Theater » de New York.

Toujours en 1932 elle enregistre pour le label Brunswick avec l’orchestre de Duke ELLINGTON.

En 1933 elle est dans la revue « Cotton Club Parade » au « Cotton Club » de New York avec l’orchestre de Duke ELLINGTON.

La même année elle continue dans un autre show avec l’orchestre des frères Jimmy DORSEY et Tommy DORSEY jusqu’en 1934.

En 1933 elle enregistre avec l’orchestre du clarinettiste Benny GOODMAN chez Columbia et apparaît dans le petit film « Rufus Jones for President » avec le jeune Sammy DAVIS Jr.

En 1934 on peut également la voir dans les petits films « Bubbling Over » et « Hot’ N’ Bothered ».

Cette même année elle enregistre pour le label Decca et continue à tourner en 1935 et 36 notamment avec l’orchestre de son mari le trompettiste Eddie MALLORY.

En 1937 elle est dans la revue « The Cotton Club Express » avec l’orchestre de Duke ELLINGTON au « Cotton Club » de New York.

Elle tourne ensuite avec l’orchestre d’Eddie MALLORY dans sa propre revue « Swing Harlem Swing ».

En 1938 elle participe avec le « Hall Johnson Choir » à un récital à « Carnegie Hall » à New York puis apparaît dans la revue « Crazy Show » au « Casa Manana Club » de New York.

En 1938-39 elle enregistre pour le label Blackbird avec l’orchestre d’Eddie MALLORY et en 1938 pour Decca.

En 1939 on peut la voir dans le petit film « Southern Blues ».

En 1940 elle travaille avec l’orchestre de Louis ARMSTRONG au « Paramount Theater » de New York et enregistre avec l’orchestre de Max METH pour le label Liberty.

Elle est ensuite la vedette du show « Cabin in the sky » au « Martin Beck Theater » de New York (1940-41) et tourne sur la côte ouest.

Elle apparaît dans le show du chanteur Bing CROSBY à la radio WEAF de New York en 1941, puis travaille à l’« Orpheum Theater » de Los Angeles (1942).

En 1942 elle tourne avec la chanteuse et actrice Hattie McDANIEL (vedette du film « Gone with the wind » (Autant en emporte le vent) dans les bases militaires de Californie.

Toujours en 1942, elle apparaît dans les films « Cairo » et « Tales of Manhattan ».

En 1943 elle est la vedette du film « Cabin in the sky » (En France : « Un petit coin aux cieux ») et apparaît dans le film « Stage Door Canteen » avec l’orchestre de Count BASIE.

Elle participe au show « Command Performance » vers 1944 et en invitée dans le show « Amos’ N’Andy » (1944).

En 1945 elle se produit à l’« Embassy Club » de New York et enregistre avec l’orchestre du batteur J.C. HEARD pour le label Continental en 1946.

Elle enregistre également avec le trio du pianiste Herman CHITTISON (Victor 1947) puis travaille au « Slapsie Maxie’s Club » à Hollywood (1948).

En 1949 elle tourne dans le sud du Canada.

La même année elle apparaît dans le film « Pinky » et travaille avec le pianiste Fletcher HENDERSON au « Roxy Theater » de New York.

En 1950-51 elle est dans le show « The Member of The Wedding » à l’« Empire Theater » de New York.

En 1952 elle est à l’« Apollo » de Harlem et apparaît dans le film « The Member of the Wedding » (1953).

En 1953 elle donne un récital « At home with Ethel WATERS » au « 48h Street Theater » de New York (Plus tard sous le titre : « An evening with Ethel WATERS ») et tourne souvent à travers les USA et le Canada jusque dans les années 1960.

En 1956 on peut le voir dans le film « The heart is a rebel » et en 1959 dans le film « The sound and the fury ».

En 1961 elle apparaît dans le show « Route 66 » à la télévision et en 1963 dans le « Ed Sullivan Show ».

En 1970 on peut la voir à la télévision dans le « Daniel Boom Show » et en 1971 elle chante à La Maison Blanche pour le Président NIXON.

La même année elle se produit à la télévision dans le « Pearl Bailey Show ».

Moins active à partir de 1972 en raison d’une santé défaillante, elle apparaît encore dans le show « Dinah ! » à la télévision en 1976.

Elle est décédée chez elle d’un cancer le 1er septembre 1977.