Spanky WILSON

(Chanteuse)

Spanky WILSON

Née à Philadelphie (Pennsylvanie) vers 1947

Résident à Pittsburgh, elle commence à chanter dès l’enfance.

Après un mariage précoce, elle commence à se produire dans les clubs dès l’âge de dix-sept ans avec le saxophoniste Stanley TURRENTINE.

Elle est alors engagée par l’organiste Jimmy McGRIFF pour une tournée nationale qui prend fin en 1967 à Los Angeles.

Là, elle chante dans les clubs de cette ville et elle est présentée au pianiste et arrangeur H.B. BARNUM qui l’invite à enregistrer.

Elle chante comme choriste dans des enregistrements des chanteurs Letta MBULU, O.C. SMITH, Lou RAWLS et d’autres avant de réaliser son premier single : « The last day of summer » au début de 1969.

Elle enregistre ensuite plusieurs singles pour le label Mothers Records ainsi que deux autres albums en 1969 et 1970.

Elle apparaît dans des shows télévisés et fait ses débuts internationaux en 1970 au « Rio Song Festival » au Brésil.

Elle partage la scène avec des vedettes comme Sammy DAVIS Jr., les organistes Jimmy McGRIFF et Brother Jack McDUFF, le trompettiste Nat ADDERLEY et l’organiste Jimmy SMITH.

En 1971 elle se rend à Detroit où elle chante dans les clubs et enregistre.

Elle retourne ensuite vivre à Los Angeles, chantant dans les clubs pendant plusieurs années avant de se rendre à Paris (France) en 1985 époque à laquelle elle se remarie.

Durant la fin des années 1980 et les années 1990 elle chante souvent en France, en Allemagne et d’autres pays d’Europe.

En 1999 elle enregistre l’album « Things are getting better » avec le trio du pianiste Philippe MILANTA.

En 2000 après son retour en Californie, elle continue à enregistrer.