Lawrence James «Larry» SHIELDS

(Clarinettiste)


(avec le trompette Nick LaRocca)

Né à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 13 septembre 1893

Décédé à Los Angeles (Californie) le 21 novembre 1953

Issu d’une famille d’origine irlandaise, il apprend la clarinette à l’âge de quatorze ans, et au cours de son adolescence il joue occasionnellement avec le trompettiste Nick LaROCCA.

Vers le mois de juin 1915 il se rend à Chicago pour rejoindre l’orchestre de Bert KELLY. Au mois d’août il remplace son ami Gus Mueller dans l’orchestre de Tom BROWN avec lequel il se rend à New York, travaillant avec les «Kings of Ragtime» et les «Five Rubes». Le groupe est dissous en février 1916. Il revient alors à La Nouvelle-Orléans puis retourne à Chicago en novembre 1916 pour rejoindre l’«Original Dixieland Jazz Band» et joue avec cet orchestre jusqu’en décembre 1921 pour de longues résidences à New York et un voyage à Londres. Il participe évidemment aux enregistrements historiques du 26 février 1917 qui pour l’édition originale portait l’intitulé «Original Dixieland Jass Band».

Il joue ensuite brièvement avec Paul WHITEMAN et se rend sur la côte ouest où il dirige ses propres formations, notamment au «Tent Cafe» et au «400 Club» de Los Angeles.

Au cours des années vingt il effectue quelques tournées en Californie et apparaît brièvement dans plusieurs films.

Il revient à La Nouvelle-Orléans durant les années trente, travaillant en dehors du milieu musical. À l’occasion il joue de la clarinette pour de courts séjours au «Subway Club» de Chicago au cours de l’été 1935.

Il participe à la reconstitution de l’«Original Dixieland Jazz Band» de juillet 1936 à février 1938, à l’exception d’une courte absence à la fin de 1936. Durant cette période il joue brièvement chez «Nick’s» à New York avec le tromboniste Georg BRUNIS.

Après la dissolution de l’O.D.J.B. en février 1938 il continue à jouer avec le tromboniste Eddie EDWARDS et le pianiste Frank SIGNORELLI dans une nouvelle version de l’O.D.J.B., mais les quitte pour revenir en Californie où il passe le reste de sa vie retiré de la vie musicale.

Il est décédé d’une crise cardiaque à Los Angeles le 21 novembre 1953.

Il avait trois frère également musiciens : Harry, clarinettiste (New Orleans 30 juin 1899 - New York 18 janvier 1971), Eddie, pianiste (New Orleans vers 1896 - New Orleans 1936) et Pat qui jouait de la guitare.