« Creole »  George GUESNON

(Banjoïste, guitariste et chanteur)

 

                        Né à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 25 mai 1907

                        Décédé à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 6 mai 1968

 

                        Durant sa scolarité, son père lui apprend le métier de plâtrier. Influencé par un oncle qui jouait de la guitare, il achète un ukulélé vers l’âge de douze ans. Lorsqu’il a vingt ans, il joue au « Humming Bird Cabaret », empruntant son instrument au banjoïste Earl STOCKMEYER, mais joue de l’instrument comme d’un ukulélé. Au décès de Stockmeyer, il le remplace. Après avoir vu jouer John MARRERO, il décide d’adopter le banjo et prend des leçons particulières avec Marrero. En 1928 il remplace Marrero dans l’orchestre du trompettiste Oscar « Papa » CELESTIN et, l’année suivante, il succède à Danny Barker (parti à New York) dans l’orchestre dirigé par le cornettiste Willie PAJEAUD au « Alamo Dance Hall ». Il tourne comme membre du « Sam Morgan’s Jazz band » de 1930 jusqu’à la dislocation de cette formation en 1935. Il joue alors pendant quelques mois à Monroe (Louisiane) avec les « Lou Johnson’s Californians » avant de se rendre à Jackson (Mississippi) pour rejoindre un octet dirigé par le pianiste « Little Brother » MONTGOMERY. Basé à Jackson, il tourne pendant deux saisons avec l’orchestre qui accompagne le « Rabbit Foot Minstrel’s Show » sous la direction du batteur Joe WHITE. En 1938, il retourne à La Nouvelle-Orléans où il trouve peu de travail. Il quitte alors cette ville pour New York. En Avril 1940 il enregistre quatre de ses compositions pour Decca et d’associe au pianiste « Jelly Roll » MORTON et à la chanteuse Trixie SMITH. De retour à La Nouvelle-Orléans en 1941, il travaille au « Pullman Service » pendant huit mois et, lorsque l’Amérique entre dans le conflit de la 2nd Guerre Mondiale, il s’enrôle dans les transports de l’Armée par la Marine Marchande. Dans les années 1950s il joue en résidence les week-ends avec les « Mighty Four » au « Melody Inn » (1953-55) et travaille à New York et en Californie avec le clarinettiste George LEWIS (1955). Il joue souvent avec le trompettiste « Kid » Thomas VALENTINE avec qui il enregistre en 1951, 1959, 1960 et 1962 et apparaît régulièrement au « Preservation Hall » avec divers leaders.

 

                        Il est décédé le 6 mai 1968.