Bireli LAGRÈNE

(Guitariste)

 

                        Né à Soufflenheim (France) le 4 septembre 1966

 

                        Il apprend la guitare dès l’âge de quatre ans. Initié à la musique par son père et son frère, il est attiré avant tout par le swing particulier de Django REINHARDT. Il devient rapidement un jeune prodige et, à l’âge de quatorze ans, emporte l’adhésion du public dans un festival de musique tzigane à Strasbourg. En 1979 il rencontre Stéphane GRAPPELLI et lui joue quelques phrases de guitare pendant la pause du concert du violoniste. Aussitôt Grappelli l’invite sur scène pour terminer le concert avec lui. Durant l’adolescence, Bireli participe à plusieurs tournées européennes et joue avec des vedettes telles que le saxophoniste Benny CARTER ou le contrebassiste Niels-Henning ØRSTED PEDERSEN (NHOP) et d’autres. Les premiers albums qu’il enregistre sont très proches du style de Django, mais il élargit rapidement ses influences avec les guitaristes Wes MONTGOMERY, George BENSON et Jimi HENDRIX. Dans un club de New York en 1985, il rencontre le contrebassiste Jaco PASTORIUS et les deux musiciens jouent jusqu’au petit matin. Pastorius l’invite à participer à une tournée européenne en 1986 et, sous son impulsion, Bireli devient lui-même un bon contrebassiste hésitant à adopter définitivement cet instrument. En 1989 il rejoint Al Di MEOLA et Larry CORYELL et forme avec eux un trio de guitares. Il joue également avec le fils de Django, le guitariste Batik REINHARDT. En 1994 il joue en trio avec le batteur André CECCARELLI et le contrebassiste Chris Minh DOKY auxquels s’ajoute le pianiste Maurice VANDER en 1998 pour un enregistrement. En 1999 sort l’album « Duet », un duo avec le guitariste Sylvain LUC qui marque le début d’une longue collaboration au travers de nombreux concerts. Par la suite il décide de retourner à ses racines avec son groupe « Gypsy Project » qui reprend la même instrumentation que celle du quintet de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli. Il enregistre deux albums avec cette formation et, en 2004, le violoniste Florin NICULESCU est remplacé par le saxophoniste Franck WOLF. Il joue également avec le « Rosenberg Trio », le violoniste Didier LOCKWOOD, l’accordéoniste Richard GALLIANO ou avec André CACCARELLI. En 2008 il se tourne un moment vers le « jazz fusion », mais en 2009 revient au « jazz manouche » avec son « Gypsy Trio » comprenant le contrebassiste Diego IMBERT et Hono WINTERSTEIN à la guitare rythmique. En 2012 il change à nouveau de formation avec un quartet (guitare, orgue Hammond, saxophone et batterie). En 2012 il a été fait Chevalier des Arts et Lettres par Frédéric MITTERRAND.