Lou BENNETT

(Organiste – Chef d’orchestre)

Lou BENNETT

Né à Philadelphie (Pennsylvanie) le 18 mai 1926

Décédé près de Paris (France) le 10 février 1997

Son vrai nom est Jean-Louis BENOÎT, son père était martiniquais.

Enfant prodige, il est élevé à Baltimore où il reçoit un enseignement de sa grand’mère.

Son grand père était pasteur Baptiste et Lou dirige le chœur de l’église depuis l’âge de douze ans.

Après le service militaire (1943-46) durant lequel il joue du tuba, développant son habileté à inventer des lignes de basse, il commence sa carrière de jazzman à Baltimore en 1947, dirigeant au piano un trio modelé sur celui de Nat « King » COLE.

En 1949, sous l’influence de Wild Bill DAVIS, il commence à jouer de l’orgue Hammond B3, instrument dont il use professionnellement à partir de 1951.

À partir de 1956 il joue dans un style plus proche de Jimmy SMITH que de Wild Bill DAVIS.

Entre 1957 et 1959 il tourne dans le middlewest et la côte est avec son propre « Organ Trio ».

L’année suivante il se rend en France à Paris où il joue au « Blue Note » avec les guitaristes Jimmy GOURLEY et René THOMAS dans le trio que dirige le batteur Kenny CLARKE, accompagnant de nombreux solistes invités jusqu’en 1962.

Il enregistre comme leader et avec Kenny CLARKE.

Par la suite il joue dans de nombreux festivals européens, dans des clubs de Madrid, Barcelone et Paris, ainsi que dans des films : notamment dans « Le glaive et la balance » (1962) et « Le Jazz à Paris » (1965), mais fait une seule apparition aux USA au « Festival de Newport » en 1964.

Au début de 1964 il revient au « Blue Note » avec le groupement de Kenny CLARKE qui, avec l’addition du contrebassiste Jimmy WOODE devient un quartet.

En 1966 il est encore avec Kenny CLARKE et René THOMAS.

Il travaille aussi avec les guitaristes André CONDOUANT ou Philippe CATHERINE et le batteur Billy BROOKS.

En 1975 il ouvre son propre nightclub et en 1978 joue en trio avec le guitariste Christian ESCOUDE et le batteur Charles BELLONZI.

Il prend alors des leçons particulières avec un trompettiste classique qui lui enseigne les principes de bases.

Dans les années 1980 il dirige un quintet comprenant le saxophoniste Gérard BADINI.

Au cours des années 1990 il continue à jouer et enregistrer.

Il est décédé le 10 février 1997