JEAN-PAUL AMOUROUX

(Pianiste et chef d’orchestre)

Né à Aurillac en 1943

Attiré très jeune par le piano, il débute par une étude classique de l’instrument dès l’âge de sept ans et arrive en tête du Concours National du ROYAUME DE LA MUSIQUE à 10 ans (sur sept mille enfants).

Il découvre le boogie woogie à quatorze ans et devient professionnel en 1973. À partir de cette date, il ne cesse d’enregistrer, enchainant les albums avec les pionniers de la spécialité.

Entre 1976 et 1989, ce n’est pas moins de dix albums réalisés avec les grands musiciens noirs américains : le pianiste et organiste Milt BUCKNER et Sam WOODYARD (ex-batteur de Duke Ellington), Michael SILVA (ex-batteur de Sammy Davis Jr.), deux albums à deux pianos avec Willie MABON, deux autres à deux pianos avec le grand Memphis SLIM (en studio et en club) ainsi qu’un troisième, toujours avec Memphis SLIM en concert. En 1986 ce sont encore deux albums à deux pianos : l’un avec le grand spécialiste du blues et du boogie woogie : Sammy PRICE, et l’autre avec Jay McSHANN et la rythmique de Count Basie (excusez du peu !). En 1989, un nouvel album est réalisé, cette fois à trois pianos avec Sammy PRICE et Jay McSHANN.

De 1983 à 1985 il anime 60 émissions d’une heure sur Radio Soleil, y programmant pas moins de 700 boogie woogies, et à la suite rédige pour la revue SOUL BAG l’histoire de cette musique. En 1986 il présente durant plusieurs mois « Boogierama » avec des films rares et des diapositives commentées.

En 1989 le HOT CLUB DE FRANCE lui décerne son Grand Prix pour son disque « Orchestral Boogie Vol 1 », et en 1991, c’est l’Académie du Jazz  qui couronne ses trois premiers disques réalisés pour la marque Jazztrade.

Au cours des années 1990 il réalise en collaboration avec Jean-Michel Proust des émissions de radio régulières sur France Inter et sur TSF, retraçant l’histoire du boogie woogie. De 1991 à 1993 il dirige la collection « Boogie Woogie Story » chez Milan. En 1994 il enregistre au clavecin, au célesta et à l’orgue Hammond B3, et pour la première fois dans l’histoire du jazz, du boogie woogie aux grandes orgues en 1995.

En 1999 il co-fonde le Festival International de Boogie Woogie de La Roquebrou qui est la plus grande manifestation du genre, et dont il est toujours le directeur artistique (14e édition en 2012). Au cours des années 2000, il collabore à la revue Jazz Classique.

À ce jour, Jean-Paul Amouroux a enregistré 40 albums et composé 187 thèmes, se produisant toujours dans toutes les formations, du piano au big band.