Pierre CALLIGARIS

(Pianiste)


(photo Robin)

Né à Roanne (Loire, France) le 13 avril 1946

Sa mère, directrice d’école, lui fait apprendre le piano classique dès l’âge de six ans. Il poursuit ses études jusqu’à l’âge de 16 ans, et à cette époque découvre Louis Armstrong, Sidney Bechet et Ray Charles. C’est le coup de foudre. Avec des camarades, il forme un petit orchestre inspiré de Sidney Bechet et «Mezz» Mezzrow.

Pour en savoir plus sur le Jazz, il correspond avec Hugues Panassié et dans le même temps poursuit ses études secondaires au Lycée de Roanne, puis à Vichy.

En 1956 il se rend à Paris où il fréquente quelque temps l’École Hôtelière, puis une école d’interprètes (section anglais). Cependant, le jazz l’accapare de plus en plus. Il accompagne le trompettiste Robert HUSSON au «River Boat» et fait partie des orchestres «Les pieds de poule» et «Les Haricots Rouges».

En 1968 il participe avec le trompettiste IRAKLI à une tournée en hommage à Louis Armstrong. Il accompagne également la chanteuse Annie FRATELLINI. Il joue au sein des «Lutériens» avec André VILLÉGER (ss), Daniel BARDA (tb) et Gilbert LEROUX (wbd). Parallèlement à son activité musicale, il poursuit des études d’espagnol à La Sorbonne et obtient en 1969 une licence de lettres qui lui permet d’enseigner pendant deux ans.

En 1969-70 il participe à plusieurs émissions de radio et travaille comme pianiste de bar au «Cambridge». Il joue aussi en free lance avec Maxim SAURY et Marc LAFERRIÈRE, et c’est à cette époque qu’il devient professionnel à part entière. Il joue avec «Mezz» MEZZROW, avec les «New Orleans Dippers» du trompettiste Gilbert ROST, avec le trompettiste «Cat» ANDERSON, le tromboniste Al GREY et le guitariste Mickey BAKER.

En 1974 il crée un club à Mantes la Jolie où il rencontre Jean-Pierre Vignola et le saxophoniste Alix COMBELLE. Ce club a fonctionné jusqu’en 1976. Par la suite il joue en free lance avec divers musiciens. En 1978 il fait la connaissance d’un des directeurs du groupe SOFITEL et commence alors une aventure de plus de vingt ans durant lesquelles il anime le «Montgolfier Sofitel», d’abord comme pianiste de bar, puis en trio avec des musiciens invités : les batteurs Michel Denis, Sam WOODYARD et Michael SILVA, et entre autres Michel ATTENOOUX, Patrick BACQUEVILLE, François BIENSAN, Guy LAFITTE, Gilbert LEROUX, Michel «Boss» QUERAUD, Claude TISSENDIER et Benny WATERS. Il y a également des «guest stars» tels que les organistes «Wild Bill» DAVIS et Lou BENNETT, le pianiste «Sir» Charles THOMPSON, le pianiste et chanteur de blues Memphis SLIM, le guitariste Mickey BAKER etc…

Il a surtout subi l’influence des grands pianistes stride de Harlem : James P. Johnson, Willie»The Lion» Smith et «Fats» Waller, mais aussi celle de Count Basie et Teddy Wilson. Il continue à se produire régulièrement avec les meilleurs musiciens français.