Lillette JENKINS

(Pianiste et chanteuse)

Née à New York City le 6 février 1924

Elle grandit à Harlem à l’époque où ce quartier était la capitale du jazz. Grâce à sa famille elle connaît «Fats» WALLER (Andy Razaf, le parolier de «Fats» était un ami de sa famille). James P. JOHNSON était son voisin.

Peu connue du grand public, elle a eu cependant une riche carrière commencée dans les années 1930s. Elle fait ses études à la «Wadleigh High School» et en sort avec plusieurs diplômes de musique. De même au «Westminster Choir College».

Pour rester proche de sa famille nombreuse, elle enseigne dans une école de New York et se produit avec son mari Bud HARRIS (acteur, écrivain et parolier) dans le vaudeville et le burlesque et, à la fin des années 1940s et au début des 1950s, dans un programme régulier sur une radio de Reno (Nevada). De retour à New York elle joue en duo avec le contrebassiste «Slam» STEWART, se produisant dans de nombreux lieux de légende dont l’«Apollo Theater». Elle apparaît une fois en vedette spéciale avec l’orchestre de Duke ELLINGTON et fait plusieurs tournées avec le «United Negro College Fund».

En juillet 1984 elle vient en Europe au «Festival de Montauban» comme membre d’un quartette féminin comprenant la saxophoniste Willene BARTON, une bassiste électrique et Paula HAMPTON à la batterie. Ce quartette accompagne la chanteuse Sandra REAVES PHILLIPS (retrouvée dans la revue «Black and blue»).

Lillette Jenkins est mère de cinq enfants, grand’mère de huit petits-enfants et arrière-grand-mère de deux arrière-petits-enfants.