Jay Cee «J.C.» JOHNSON

(Pianiste et compositeur)


(source internet)

Né à Chicago (Illinois) le 14 septembre 1896

Décédé à New York City le 27 février 1981

Il fait ses études à la «Wendell Phillips High School» et commence à travailler comme acteur, pianiste et chef d’orchestre à Chicago. S’étant rendu à New York, il effectue ses premiers enregistrements comme accompagnateur de la chanteuse Ethel WATERS au cours d’une session qui comprend sa propre composition You can’t do what my last man did (1923). Au cours des années 1920s Andy RAZAF écrit des paroles pour un certain nombre de ses compositions. Plusieurs ont été enregistrées par divers artistes, notamment «Fats» WALLER : «Travlin’ all alone, Believe it beloved, Jet Black Blues, Louisiana, Empty Bed Blues et The joint is jumpin’».

Il accompagne quelques chanteuses comme Helen HUMES et Martha COPELAND et un bon exemple de son style est : «Do what you did last night/There’s been somme change made» (1928) crédité à la chanteuse Alice CLINTON, mais plus tard Johnson affirme être la toute jeune actrice Nina McKINNEY. Son seul enregistrement comme chef d’orchestre : «Crying for you/Red-Hot Hottentot» par les «Five Hot Sparks» (1929) donne une idée de son style personnel.

Il enregistre en 1930 comme pianiste avec les «Swamplanders», conduits par le trompettiste Walter BENNETT. Cette année, il commence à écrire de la musique pour le théâtre et des revues et consacre son temps exclusivement à la composition.

Au cours de la 2nd Guerre Mondiale il travaille comme conducteur d’ambulance. En 1955 il vient en Europe avec le show «Jazz Train» dont il écrit la musique.

Il est décédé à New York le 27 février 1981.