Jimmy RENA

(Pianiste et chef d’orchestre)


(Jimmy RENA et son orchestre avec Mano Rena, à gauche à la guitare, Anita Love (voc, g), Georges Herment (dr), Michel Warlop (vln))
(photo extraite du livre de Charles Schaettel, « De Briques et de Jazz », éditions Atlantica, 2014)

 

                        Né à Montauban (France) le 9 mai 1918

                        Décédé à Palamós (Espagne) le 24 novembre 1995

                        Son nom véritable est René LARROQUE.

                        Dès l’âge de dix-sept ans, il est le pianiste de son lycée. Il fait alors connaissance de l’écrivain et batteur Georges HERMENT qui lui fait entendre des disques de Fats Waller, Louis Armstrong, Duke Ellington etc… Il est enthousiasmé. Herment lui fait connaître ensuite Hugues Panassié et Madeleine Gautier dont il devient vite très ami avec eux. Trois ans plus tard, étudiant à la Faculté de Toulouse, il décide d’abandonner ses études pour se consacrer au piano et au jazz. C’est alors qu’il fait la connaissance de Mano, elle aussi étudiante à Toulouse et l’épouse en 1942. Mano joue de la guitare. Le premier travail de Jimmy come pianiste est à Toulouse au cabaret « Chez Elle » avec le batteur André « Mac Kac » REILLES. Malheureusement, l’occupation stoppe ses activités, et il fait alors partie du « Théâtre aux Armées ». C’est là que Mano commence à l’accompagner à la guitare. Après la guerre, il reprend son métier de pianiste et de chef d’orchestre au « Grand Hôtel » de Font-Romeu où il accompagne le violoniste Michel WARLOP. Georges HERMENT tenait la batterie. Durant la période passée au « Théâtre aux Armées », il avait initié au jazz vocal une jeune fille de seize ans de St Céré : Anita LOVE. Il l’amène alors avec lui à Font-Romeu où ayant besoin aussi d’un clarinettiste, il engage Guy LAFITTE ; mais bien vite Jimmy et Mano lui expliquent que la clarinette n’est pas un instrument pour lui et qu’il s’exprimerait certainement mieux au saxophone. Le contrat terminé, il se rend avec Lafitte pour la première fois à Paris où Jimmy avance à Guy l’argent pour s’acheter un saxophone ténor. Un mois après leur retour, il en jouait déjà fort bien. Ils jouent à Montauban où Hugues Panassié remarque Guy et l’engage pour la tournée du chanteur et guitariste de blues Big Bill BROONZY. Jimmy et Mano font ensuite la connaissance du clarinettiste Milton « Mezz » MEZZROW qui se fixe en France peu après. C’est au Casino de St Céré qu’ils ont l’occasion de jouer ensemble, puis souvent à Cahors, Toulouse et tout le sud-ouest. Ils ont alors l’occasion d’accompagner de nombreux musiciens américains résidant en France ou de passage tels que le batteur Kansas FIELDS, le trompettiste Peanuts HOLLAND, le clarinettiste Albert NICHOLAS, le guitariste et chanteur T. Bone WALKER, le chanteur et pianiste Memphis SLIM ou le pianiste Willie « The Lion » SMITH. Ils font plusieurs saisons d’hiver dans les Alpes et enregistrent leur premier disque lors d’un passage à Paris. En 1962, le travail devenant de plus en plus difficile à trouver, ils décident de louer un local pour continuer à pratiquer leur musique et partent s’installer à Catella de Palafrugell en Espagne pour l’été. Ils font de même à St Lary dans les Pyrénées pour l’hiver. En 1979 ils organisent une mini tournée dans le sud-ouest de la France avec le trompettiste Wallace DAVENPORT, Guy LAFITTE au saxophone ténor et « Mac Kac » à la batterie. En 1985 ils enregistrent avec les frères GILI à Barcelone et, en octobre de la même année, ils accompagnent le guitariste Al CASEY avec un jeune batteur américain, Julian VAUGHAN qui joue ensuite avec eux pendant trois ans.

                        Jimmy RENA est décédé le 24 novembre 1995 et Mano le 1er décembre 2010.

Une rue porte son nom (Passatge Jimmy Rena) face à une plage de Calella de Palafrugell, province de Gérone, non loin de Palamós (Espagne).