James George «Jimmie» ROWLES

(Pianiste)


(source internet)

Né à Spokane (Washington) le 19 août 1918

Décédé à Burbank (Californie) le 28 mai 1996

Père du trompettiste Stacey ROWLES

HUNTER, il porte le nom de son beau-père ROWLES.

Sa mère jouait de la musique classique à la guitare et à la mandoline et jouait du piano en autodidacte. Il apprend seul lui aussi le piano, puis reçoit des leçons de piano classique, puis de piano jazz au collège, développant un style inspiré de Teddy WILSON. Après des études à la «Gonzaga University» de Spokane, il se rend à Seattle pour y poursuivre ses études à l’«Université de Washington», tout en jouant dans des orchestres de jazz. Il se rend ensuite à Los Angeles où il obtient son premier travail avec le tandem Slim GAILLARD et Slam STEWART et enregistre avec le saxophoniste Ben WEBSTER comme soliste invité en avril 1942. Il rejoint ensuite les frères Lee et Lester YOUNG dont le groupe tourne avec la chanteuse Billie HOLIDAY avant de devenir membre des orchestres de Benny GOODMAN (septembre-octobre 1942) et Woody HERMAN. Il demeure chez Herman de novembre 1942 à juin 1943 quand il est licencié. Par la suite il retravaille avec Woody HERMAN de mars à décembre 1946 lorsque ce dernier dissout son orchestre. Il continue cependant à jouer avec des groupements de studio dirigés par Herman en 1947, jouant et enregistrant également avec le big band et des petites formations de Benny GOODMAN. En 1947 il enregistre avec le saxophoniste Dexter GORDON, travaillant très peu de temps avec les orchestres de Les BROWN et Tommy DORSEY. Il participe aussi à des émissions de radio avec l’orchestre de Bob CROSBY.

Par la suite il devient accompagnateur de chanteuses, notamment de Peggy LEE (enregistrement en 1953) et Billie HOLIDAY (1955-57). C’est alors qu’il devient plus connu. Au cours de ses vingt-cinq ans en qualité de musicien de studio, il accompagne aussi Anita O’DAY (1955, 1961), Jimmy WITHERSPOON (1959), Jo STAFFORD (1960), Mel TORMÉ (1960-61) et June CHRISTY (1962) et à la fin des années 1950s il joue pour les bandes sonores de films et de la télévision.

À partir de 1953 son travail de studio comprend des albums avec les batteurs Louie BELLSON (1953-57), Buddy RICH (en petites formations 1953, 1955-56 et en big band 1956), avec Stan GETZ (1954), Bud SHANK et Shorty ROGERS (1954), Bob BROOKMEYER (1955, 1960), Jimmy GIUFFRE et Lee KONITZ (1956), le big band de Ray BROWN (1956, 1960),Buddy DeFRANCO (1956, 1958), Barney KESSEL (1956-57), Pepper ADAMS (1957) ainsi que Sonny STITT, Benny CARTER et les frères CANDOLI (tours en 1959). Il participe également à des sessions avec Ben WEBSTER (1960), avec Gerry MULLIGAN comme co-leader (1959) et avec Benny CARTER et Barney BIGARD comme co-leaders en 1962. Il apparaît avec le groupe MULLIGAN-WEBSTER à la télévision en décembre 1959 et avec un «Carter’s All Stars» à un festival à Los Angeles en 1960.

En 1973 il se produit au festival de Newport et s’installe à New York où il travaille dans les clubs et enregistre souvent en duo ou en petite formation avec le saxophoniste Zoot SIMS et les contrebassistes George MRAZ et Buster WILLIAMS. Toujours en 1973 il tourne en Europe avec la chanteuse Carmen McRAE et travaille avec la chanteuse Carol SLOANE et enregistre à nouveau avec le guitariste Barney KESSEL (1975) et le saxophoniste Lee KONITZ (en duo – 1977). Également en duo avec les contrebassistes Rusty GILDER (1974, Ray BROWN (1978) et Red MITCHELL (1978).

En 1978 il joue à la «Grande Parade du Jazz» de Nice (France) et enregistre en Europe en soliste et en trio avec le contrebassiste George DUVIVIER. En 1981 il est encore à Nice et enregistre avec les saxophonistes Scott HAMILTON et Pepper ADAMS.

Pendant plus de deux ans, au début des années 1980s, il tourne comme accompagnateur d’Ella FITZGERALD, étant basé à Burbank (Californie). En 1986 il est honoré à Los Angeles qui déclare le 14 septembre «Jimmy Rowles Day». Par la suite il continue à jouer en duo ou en petite formation avec Zoot SIMS, Michael MOORE, son fils Stacey ROWLES et d’autres et en 1991 enregistre avec le «Gary Foster’s Quartet».

Il est décédé à Burbank (Californie) le 28 mai 1996.