Alfred «Al» WILLIAMS

(Pianiste et arrangeur)

Né à Memphis (Tennessee) le 17 décembre 1919

Décédé à? le 15 novembre 1998

Élevé à Chicago à partir de 1922, il étudie le piano dès l’âge de sept ans et travaille professionnellement dès seize ans. À la fin de son adolescence il étudie le piano classique et l’orgue au «Lincoln Conservatory» de Chicago avec Blanche SMITH WALTON.

De 1936 à 1938 il dirige un orchestre de douze musiciens qui joue dans les salles de danse de Chicago. En 1942 il forme un trio «The Three Dudes», puis rejoint la petite formation du trompettiste Henry «Red» ALLEN au «Downbeat Room» (1943-44). Il joue ensuite avec le clarinettiste Jimmy NOONE Sr. et avec Erskine TATE. En 1945 il épouse la chanteuse Audrey HOBBS et, en 1948-49, ils se produisent sous le nom de «Al and Audrey». Il écrit des arrangements pour de nombreux orchestres de Chicago et travaille au début des années 1950s au «Savoy Ballroom». Il joue à New York avec le saxophoniste Sam «The Man» TAYLOR (1956-57) et avec des groupes dixieland au «Metropole» à partir de 1957; un de ces groupes comprenait Henry «Red» ALLEN. Ce groupe donne un récital de Jazz et Poésie avec le poète Langston HUGUES en 1958. Il tourne ensuite en Europe avec le trompettiste «Buck» CLAYTON en 1959 et avec le saxophoniste Johnny HODGES en 1961. Plus tard il enregistre comme leader d’un trio en 1965. Il joue dans la revue satirique «The Establishment» (1968) et devient le pianiste, arrangeur et directeur musical des «Deep River Boys» dirigés par Harry DOUGLAS (1975).

Le registre des décès de la Sécurité sociale donne comme dernière résidence connue: Westbury (New York).

Il est décédé le 15 novembre 1998.