Rupert COLE

(Saxophoniste alto et clarinettiste)


(de gauche à droite: Bob Merril, tp, Rupert Cole, as, Willis Jackson, ts, Julius Watson, tb, Cootie Williams, tp - Formation Cootie Williams)

Né à Trinidad (Antilles britanniques) le 8 août 1909

Décédé : ?

Père du batteur et vibraphoniste Ronnie COLE.

Il fait ses études à La Barbade où il commence par apprendre la clarinette. En 1924 il se rend à New York et après avoir appris seul à jouer du saxophone alto, il devient professionnel.

En 1929 il joue et enregistre avec le tromboniste «Bill Brown and his Brownies» où il prend un solo de saxophone baryton dans What kind of rhythm is that ? (Bruns. 7142). En 1930 et 1931 il tourne avec le pianiste Horace HENDERSON avant d’entrer dans l’orchestre de Don REDMAN avec qui il joue de 1932 à 1938, enregistrant et apparaissant dans le court métrage réalisé avec cet orchestre en 1934 Don Redman and his Orchestra.

De 1938 à 1944 il est membre de l’orchestre de Louis ARMSTRONG et en 1940, il enregistre une série de disques où il accompagne les chanteurs Les BROWN et Frankie «Half Pint» JAXON. Fin 1944 il rejoue brièvement avec Don REDMAN et de 1945 à 1950, il est dans le «big band» du trompettiste Cootie WILLIAMS.

Au cours des années cinquante il travaille avec Lucky MILLINDER et joue à l’occasion avec le tromboniste Wilbur DePARIS. Il délaisse un temps la musique, puis continue à jouer en free-lance. En 1964 il travaille régulièrement au sein du trio du batteur George WETTLING à New York.

On ignore le reste de sa carrière ainsi que la date de son décès.