Nuncio F. «Toots» MONDELLO

(Saxophoniste alto, clarinettiste et arrangeur)


(ici au centre avec, à gauche Benny Carter, as, à droite Coleman Hawkins, ts, Tommy Dorsey ,tb, Benny Goodman ,cl, Buddy Rich ,drms)

Né à Boston (Massachusetts) le 14 août 1911

Décédé à New York City le 15 novembre 1992

Son frère Peter et son cousin Victor étaient aussi musiciens professionnels.

À l’âge de huit ans il apparaît déjà comme soliste dans un orchestre de danse dirigé par son père.

Il fait ses débuts professionnels en juin 1927 avec le «Mal Hallett’s Band», orchestre avec lequel il demeure jusqu’en 1933. Il travaille ensuite avec Irving AARONSON, puis avec Joe HAYMES et Buddy ROGERS (1934). De novembre 1934 à juillet 1935 il travaille avec Benny GOODMAN comme premier alto. Il joue ensuite avec Ray NOBLE (1935) et dirige son propre orchestre de 1937 à 1939. De juin 1939 à juillet 1940 il joue de nouveau dans l’orchestre de Benny GOODMAN.

Entre temps il est devenu un musicien de studio prolifique, prenant part à des sessions d’enregistrement avec le chanteur «Chick» BULLOCK (1935, 1937), le trompettiste Bunny BERIGAN (1936), le tromboniste Miff MOLE, Larry CLINTON et le pianiste Claude THORNHILL (tous en 1937), Teddy WILSON (1938), Louis ARMSTRONG (1938-39) et Lionel HAMPTON (1939-40).

En 1940-41 il est membre du «Metronome All Stars» et après son service militaire, enregistre avec les chanteuses Pearl BAILEY (1946), Billie HOLIDAY (1947) et Sarah VAUGHAN (1949). Il enregistre également avec le trompettiste Billy BUTTERFIELD (1950, 1956-58), l’harmoniciste et guitariste «Toots» THIELEMANS (1954-55) et occasionnellement avec Benny GOODMAN (1961, 1967), ainsi qu’avec Artie SHAW (1963).

Plus tard il rejoint le «Metropolitan Opera Orchestra», participant aux productions de «Lulu» et «Porgy and Bess».

Il est décédé à New York City le 15 novembre 1992.