Eric Glyn PAQUE

(Saxophoniste alto et clarinettiste)

Né à Poplar Bluff (Missouri) le 29 août 1907

Décédé à Bâle (Suisse) le 29 août 1953

De deux ans plus jeune que son neveu, le saxophoniste Bernardine «Bert» CURRY, il commence à huit ans par apprendre à jouer du piccolo, puis change pour la clarinette deux ans plus tard. En 1926, il se rend à New York et commence à travailler professionnellement en janvier 1927 lorsqu’il rejoint le trompettiste Dave ALFORD. La même année, il dirige ensuite son propre trio à Albany (New York), puis joue avec le «Beaty Conner Quarter» (1927). En 1928 il travaille avec Henri SAPARO et fin 1928 et une partie de 1929, joue avec le noyau du futur orchestre de Cab Calloway : les «Missourians», jouant du saxophone alto et de la clarinette. Il joue ensuite avec le saxophoniste Gene KENNEDY, basé en Nouvelle-Angleterre, avec le violoniste Warren ADAMS au «Powell’s Inn» à Albany (NY), et avec le chef d’orchestre Charley SKEETE à New York.

En 1929 et jusqu’au début de 1930, il est membre du «White Brothers Orchestra», et au printemps de 1930, joue dans l’orchestre d’Emmett MATTHEWS à l’«Alhambra Theater».

Il enregistre à partir de l’automne 1929 avec «King» OLIVER et tourne avec ce dernier de juin à août 1930, avant de rejoindre le trompettiste Dave NELSON.

Au cours des années trente, il travaille avec le pianiste et chanteur Walter «Fats» PICHON, «Cass» CARR, les «Savoy Bearcats», «Jelly Roll» MORTON, Benny CARTER, Claude HOPKINS, Elmer SNOWDEN et Luis RUSSELL. De 1934 à 1937 il est dans l’orchestre de Willie BRYANT.

En juin 1937 il se rend en Europe avec l’orchestre du trompettiste Bobby MARTIN. Au début de la guerre, en 1939, Martin rentre aux U.S.A. et Glyn reprend l’orchestre qu’il renomme «The Cotton Club Serenaders». La formation comprenait le saxophoniste ténor Johnny Russell et le pianiste Roger «Ram» Ramirez. Installé en Suisse, il joue avec Fred BÖHLER de 1940 à l’été 1945, puis avec d’autres orchestres suisses jusqu’en 1949, dont celui du trompettiste français Philippe BRUN. Il forme ensuite un sextette pour jouer à Berne, Bâle, Genève et Zurich où il joue au «Johnny’s Bar» de juin 1949 à février 1950. Il a également tourné en 1948 avec les NICHOLAS BROTHERS.

Il est décédé à Bâle (Suisse) le 29 août 1953, jour de son anniversaire.