Kenneth Lynn «Kenny» HOLLON

(Saxophoniste ténor)

Né à Fulton Street (New York) le 26 novembre 1909

Décédé à ? le ?

Ses parents s’étant séparés lorsqu’il avait cinq ans, il est confié à une famille, mais à l’âge de dix ans, il s’enfuit de cette famille et échoue à l’écurie de chevaux de course de Harry Payne Whitney à Brookdale (New jersey). Là, il apprend à dresser des chevaux d’un an (green horses) pendant deux ans, lorsque son père le retrouve. Il raconte qu’enfant il ne supportait aucune musique, il ne pouvait pas entendre le gramophone sans attraper une crise de nerfs.

À dix-sept ans pourtant, il est mordu par le saxophone. Un cousin, Clifton GLOVER, qui jouait du saxophone ténor, travaillait avec le pianiste Charley SKEETS au «Lacor Lyceum Ballroom» de Brooklyn. L’ayant entendu un soir, il est pris d’une envie subite d’apprendre à jouer du saxophone comme son cousin. Au début il ne songe pas à devenir professionnel, voulant seulement jouer pour son plaisir, mais petit à petit il est pris dans l’engrenage.

En 1927 il achète un saxophone ténor et après une période de balbutiements, en 1931, il joue dans l’orchestre de «Hat» HUNTER pendant un an. Un soir, il se rend au fameux «Rhythm Club» de Harlem où jouait le saxophoniste Elmer WILLIAMS avec une rythmique. Kenny, alors inconnu, demande à Elmer s’il peut jouer lui aussi. Ayant reçu l’approbation, il se lance dans une série d’une quinzaine de chorus sur Sweet Sue et obtient un triomphe. C’est frâce à ce succès qu’il obtient son premier engagement dans un grand orchestre : les «Louisiana Stompers», dirigés par les frères Milton et Allan BROWN (tous les deux trompettistes).

En 1932-33 il joue le plus souvent dans l’orchestre du pianiste Luis RUSSELL au «Saratoga Club». En 1933-34 il travaille avec Charlie JOHNSON au «Smalls Paradise». Au cours des années trente il joue avec de nombreux orchestres, souvent pour des remplacements d’une à trois nuits, avec les orchestres de Claude HOPKINS, Chick WEBB, Don REDMAN, Fletcher HENDERSON, Horace HENDERSON et Erskine HAWKINS.

Entre 1936 et 1940 il joue souvent dans la formation de Teddy HILL. De fin 1938 à fin 1939, il joue dans le groupement du trompettiste Frankie NEWTON au «Cafe Society» accompagnant la chanteuse Billie HOLIDAY. À la fin des années trente il joue également dans l’orchestre de Charlie BARNET.

À partir de fin 1939 et jusqu’en 1942, il joue souvent dans l’orchestre de Buddy JOHNSON. En 1941 et 1942 il fait partie du grand orchestre de «Fats» WALLER. De 1945 à 1969 il se produit souvent dans l’orchestre de Don WISON au «Renaissance Casino» de New York.

Marié en 1936, il devait faire vivre une famille de quatre enfants. En septembre 1931 il avait été admis comme clerc au Département de la Santé de New York et a gardé ce job jusqu’en 1971, ayant un salaire et une retraite assurés. Il a pu conserver son travail et assurer les répétitions, les tournées et engagements divers grâce à la complicité de son patron, un Irlandais qui l’appréciait beaucoup et qui couvrait ses absences par des arrêts maladie. En 1951 il devait cinq années à la ville de New York en congés de maladie.

Kenny a enregistré en 1938 avec «Slim» (Gaillard) and «Slam» (Stewart) et en 1939 on peut aussi l’entendre avec Putney DANDRIDGE, Buddy JOHNSON, Frank NEWTON, Louis JORDAN et Kenny WATTS.

On ignore le lieu et la date de son décès.