Eugene «Gene» PORTER

(Saxophoniste ténor, alto et clarinettiste)

Né à Pocahontas, près de Jackson (Mississippi) le 7 juin 1910

Décédé à San Diego (Colorado) le 24 février 1993

Il commence par apprendre le cornet, mais cet instrument lui ayant été volé, il achète un «C» Melody saxophone. En 1927 il se rend à Chicago pour poursuivre ses études. Là, il joue de la clarinette basse dans le «Reserve Officers’ Training Corps Band». Il s’achète alors un saxophone alto et commence à jouer dans un orchestre dirigé par le trompettiste Billy KING. Il quitte l’école en 1929 et prend des leçons de clarinette avec Omer SIMEON.

Il joue dans un train d’excursion reliant Chicago à La Nouvelle-Orléans et travaille dans cette ville ainsi que sur les riverboats du Mississippi avec divers musiciens dont Oscar «Papa» CELESTIN, Joseph ROBICHAUX (avec lequel il enregistre en 1933) et Sidney DESVIGNES (1935).

En 1935 il entre dans le «Jeter-Pillars Orchestra» qu’il quitte en 1937 pour travailler avec Don REDMAN, mais revient à la fin de l’année avec le «Jeter-Pillars». Il y demeure jusqu’en 1942. De juin à septembre de cette année il joue dans l’orchestre de Jimmie LUNCEFORD. Durant toutes ces années, il jouait soit de l’alto, soit du ténor selon les besoins des orchestres.

Ayant quitté Lunceford, il rejoint Benny CARTER avec qui il se rend à Hollywood en novembre 1942. Il joue à Los Angeles et enregistre. Il participe à plusieurs films de 1942 à 1944 et devient directeur assistant de Benny Carter. On peut le voir dans le film Thousands Cheer (1943) et dans Stormy Weather (1943) au sein du petit orchestre de «Fats» Waller.

Il fait son service militaire en 1944-45 comme clarinette-solo dans le «103rd Army Band». Libéré il rejoint Benny CARTER et enregistre avec la chanteuse Dinah WASHINGTON (1945), le contrebassiste Charlie MINGUS (1946) et le pianiste Lloyd GLENN (1947). D’autres encore. Il travaille ensuite brièvement avec le trompettiste Jake PORTER (sans lien de parenté), puis avec le guitariste Gene PHILLIPS (fin 1947). Il rejoint alors en janvier 1948 le trompettiste Walter FULLER au «Club Royal» de San Diego (Colorado). Il reste dans cette formation jusqu’en juin 1960.

Par la suite il forme son propre petit groupement qu’il dirige au «Bronze Room» de La Mesa (Californie) à partir de 1967. Il enregistre tantôt comme saxophoniste ténor, tantôt comme clarinettiste, jouant même parfois de la flûte et chantant à l’occasion.

Il est décédé à San Diego (Colorado) le 24 février 1993.