Cecil Xavier SCOTT

(Saxophoniste ténor et baryton et clarinettiste)

Né à Springfield (Ohio) le 22 novembre 1905

Décédé à New York City le 5 janvier 1964

Frère cadet du batteur Lloyd W. SCOTT (né en 1902).

Leur père était violoniste. Encore adolescent, pendant sa scolarité en 1919, il forme un trio avec son frère à la batterie et le pianiste Don FRYE.

Entre 1921 et 1924 il travaille régulièrement sur les riverboats comme membre de l’orchestre du trompettiste Charlie CREATH. De 1922 à 1929 il dirige avec son frère un orchestre de sept musiciens dans l’Ohio jusqu’au début de 1924, puis au «Royal Gardens» de Pittsburgh. Il joue ensuite au «Herman’s Inn» de New York sous le nom de «Lloyd W. Scott’s Symphonic Syncopators» de juin à octobre 1924. Il retourne ensuite dans l’Ohio où il joue pendant quelques mois. Avant de repartir à New York, il augmente l’effectif de l’orchestre qui passe de sept à dix membres.

À New York il joue brièvement au «101 Club» puis, du début de 1926 à 1928, en longue résidence au «Capitol Palace». L’orchestre joue ensuite dans de nombreuses résidences sous le nom de «Cecil Scott’s Bright Boys» jusqu’à la fin des années vingt. À partir de décembre 1927 il est en résidence au «Savoy Ballroom» et enregistre. L’orchestre comprend alors entre autres : le tromboniste Dicky WELLS et les trompettistes Frankie NEWTON et Bill COLEMAN. Par la suite d’autres musiciens passeront dans l’orchestre, tels que le saxophoniste Johnny HODGES, le trompettiste Joe THOMAS, le saxophoniste et violoniste Juice WILSON, les frères Roy et Joe ELDRIDGE ainsi que le saxophoniste «Chu» BERRY.

En 1929 Cecil devient le seul leader de la formation qui continue à tourner et à jouer dans les clubs de New York. En 1932 et 1933 il joue dans l’orchestre du pianiste Earle HOWARD, mais au début des années trente il est victime d’un accident qui l’oblige à interrompre ses activités et, à la suite de complications, il doit être amputé d’une jambe. Une fois rétabli, il enregistre avec le pianiste Clarence WILLIAMS et travaille occasionnellement avec Fletcher HENDERSON, jouant régulièrement avec le «Vernon Andrade’s Orchestra» dans le milieu des années trente. En 1936 et 1937 il joue dans l’orchestre de Teddy HILL à New York et en tournée.

De 1937 à 1942 il est dans un orchestre dirigé par le saxophoniste Alberto SOCARRAS. Il forme ensuite son propre orchestre en 1942 pour jouer en résidence à l’«Ubangi Club» jusqu’en 1944. Il enregistre aussi avec le pianiste Willie«The Lion» SMITH, ainsi qu’avec le trompettiste Henry «Red» ALLEN. Durant la fin de la décade il dirige un trio et joue avec quelques musiciens tels que le trompettiste «Hot Lips» PAGE et le pianiste Art HODES.

De 1950 à 1952 il est avec le «Henry «Chick» Morrison’s Band», puis dans l’orchestre du trompettiste Jimmy McPARTLAND avant de diriger à nouveau une petite formation à New York au «Central Plazza», au «Stuyvesant Casino» et au «Jimmy Ryan’s».

En 1957 et 1958 il participe au «Great South Bay Festival» et joue occasionnellement avec d’autres chefs d’orchestre comme le cornettiste Jack FINE.

En août 1959 il joue au Canada avec Willie«The Lion» SMITH et durant les années soixante continue à se produire régulièrement à New York.

Il est décédé à New York le 5 janvier 1964.