Jay C. «J.C.» HIGGINBOTHAM

(Tromboniste)

Né à Social Circle, près d’Atlanta (Georgie) le 11 mai 1906

Décédé à New York City le 26 mai 1973

À l’âge de treize ans, ayant deux frères jouant dans des fanfares, il s’empare d’un bugle et commence à en apprendre l’usage, lorsque sa sœur lui achète son premier trombone.

Il travaille dans le restaurant familial et en 1921 commence à jouer avec l’orchestre de Neal Montgomery, jouant également pour des soirées avec le pianiste Harvey Quiggs. Il se rend par la suite à Cincinnati pour apprendre le métier de tailleur dans une école spécialisée. Il la quitte pour travailler comme mécanicien à la «General Motors».

Vers 1924 il rejoint l’orchestre de Wesley Helvey, puis dirige son propre orchestre et travaille aussi avec le trompettiste Wingie Carpenter. À la fin de 1925 il tourne avec l’orchestre du pianiste Eugene Landrum dans le «Ragtime Steppers’ Show».

En 1926 il est appelé par Wingie Carpenter et rejoint l’orchestre du batteur Eugene Primus à Buffalo puis à New York. Au bout de sept mois, il rejoint un autre orchestre à Buffalo dirigé par un pianiste nommé Jimmy Harrison (à ne pas confondre avec le trombone du même nom). Au cours d’une visite à NewYork en septembre 1928, il joue au «Savoy Ballroom» dans l’orchestre de Chick Webb et avec l’orchestre du batteur Willie Lynch.

Par la suite il est engagé par Luis Russell et reste avec cet orchestre jusqu’en 1931. Pendant cette période il joue par deux fois brièvement avec Chick Webb mais ne participe à aucun enregistrement de cet orchestre.

D’août 1931 à août 1933 il joue dans l’orchestre de Fletcher Henderson, puis à partir d’octobre dans celui de Benny Carter. Après une courte absence de la scène musicale au cours de l’été 1934, il entre dans le «Mills Blue Rhythm Band» dirigé par Lucky Millinder. Il le quitte à la fin de 1936, rejoue brièvement avec Fletcher Henderson début 1937, puis entre dans le big band de Louis Armstrong et y demeure jusqu’en novembre 1940.

En décembre1940 il co-dirige le sextette d’Henry «Red» Allen et travaille régulièrement avec cet orchestre jusqu’en février 1947, enregistrant abondamment avec la formation ainsi qu’avec Sidney Bechet. Durant la fin des années quarante et le début des années cinquante, il joue souvent à Boston, dirigeant à l’occasion son propre orchestre et aussi avec les trompettistes Joe Thomas, Rex Stewart etc…

En 1955 il travaille à Cleveland et à Boston, et à partir de 1956 apparaît régulièrement au «Central Plaza» de New York, ainsi qu’au «Metropole», souvent avec Henry Allen.

Il participe à la fameuse reconstitution de l’orchestre Fletcher Henderson «The Big Reunion» dirigée par Rex Stewart en 1957 et enregistre en free-lance avec Buck Clayton (1956-57), Cootie & Rex (1957) et Tiny Grimes (1958).

En octobre 1958 il vient en Europe avec Sammy Price partageant les solos de trombone avec Elmer Crumbley.

Durant les années soixante il dirige régulièrement ses propres formations dans diverses résidences de New York telles que le «Freedomland» ou le «Room at the Bottom». Il effectue aussi plusieurs prestations avec le trompettiste Joe Thomas et se produit en vedette au Festival de Newport en 1963 après une tournée en Scandinavie.

En décembre 1966 il revient brièvement chez lui à Atlanta et y enregistre un LP.

Il continue à jouer jusqu’à la fin des années soixante.

Il est décédé à New York le 26 mai 1973.