Claude B. JONES

(Tromboniste)


(Claude Jones est ici à droite, au côté de Wilbur de Paris, tb)

Né à Boley (Oklahoma) le 11 février 1901

Décédé en mer à bord du S.S. «United States» le 17 janvier 1962

Beau-frère du tromboniste Quentin Jackson qui avait épousé sa sœur, il apprend à jouer du trombone à l’âge de treize ans, commençant à jouer dans un orchestre de sa ville natale. Il joue ensuite dans celui de la «Langston High School» dans lequel il joue également de la trompette et de la batterie. Il suit ensuite les cours du «Wilberforce College» et sert comme musicien dans le «Students Army Training Corps».

Ayant commencé des études de droit à Wilberforce, il les abandonne et par la suite rejoint le «Synco Jazz Band» à Springfield (Ohio) en 1922. Cet orchestre deviendra plus tard les «McKinney’s Cotton Pickers». Il reste avec les McKinney’s jusqu’au printemps de 1929.

En mai 1929 il rejoint l’orchestre de Fletcher Henderson (primitivement pour la production du show «Great Day») et y demeure jusqu’en 1931. Pendant la courte période du show, il joue du trombone, mais double aussi comme quatrième trompette. Au cours de ce séjour chez Henderson, il joue de temps en temps avec l’orchestre de Chick Webb.

Vers septembre 1931 il entre dans l’orchestre de Don Redman qu’il quitte deux ans plus tard en septembre 1933 pour rejoindre à nouveau Fletcher Henderson avec lequel il joue pendant un an jusqu’en septembre 1934. Il travaille alors brièvement avec le pianiste Alex Hill et dans l’orchestre de Chick Webb.

À la fin de 1934 il est engagé dans l’orchestre de Cab Calloway (se produisant à l’occasion comme chanteur) et y joue jusqu’en janvier 1940. On peut le voir dans le court métrage de cet orchestre intitulé «Hi-De-Ho» de 1937. Il joue ensuite en 1940 avec le grand orchestre de Coleman Hawkins, avec la formation de Zutty Singleton (de mars à mai à New York), à nouveau avec Coleman Hawkins avant de terminer l’année (novembre et décembre 1940) dans l’orchestre du pianiste Joe Sullivan.

En 1941 il rejoue brièvement avec Fletcher Henderson puis délaisse un temps la musique pour diriger sa propre manufacture de saucisses. Il continue cependant à jouer régulièrement pour quelques soirées avec Herman «Humpy» Flintall (1941) et en 1942 reprend du service dans l’orchestre de Benny Carter. En 1943 il rejoue avec Don Redman, puis à nouveau avec Cab Calloway.

Au printemps de 1944 il est engagé dans l’orchestre de Duke Ellington dans lequel il joue du trombone à pistons en remplacement de Juan Tizol. Il le quitte vers la fin de 1948 et on le retrouve en mai 1949 dans l’orchestre de Machito. Par la suite il travaille surtout en studio et brièvement avec Fletcher Henderson en 1950.

Après un bref retour de janvier à mars 1951 chez Duke Ellington, il abandonne la musique et devient steward au Mess des officiers du S.S. «United States» à bord duquel il décède en mer le 17 janvier 1962.