George Edward STEVENSON

(Tromboniste)

Né à Baltimore (Maryland) le 20 juin 1906

Décédé à New York City le 21 septembre 1970

Son père était pianiste et son frère Cyrus l’était également. Son fils George Jr. est tromboniste professionnel.

À quinze ans il étudie le saxophone et le trombone avec A.J. Thomas et entre dans son orchestre : l’«A.J. Thomas Baltimore Concert Band».

À dix-neuf ans il travaille avec «Harold Stepteau and his Melody Boys», puis organise son propre «Baltimore Melody Boys» de onze musiciens. Il dissout cet orchestre en 1928 et se rend à New York. Là, il joue avec l’«Irwin Hugues Orchestra» à l’«Arcadia Ballroom» (1930), puis tourne avec «Harold Stepteau and his Aristocrats». En 1931 il joue avec «Norwood Fennan and his Nubians», puis en 1932 avec les «Savoy Bearcats». En 1932-33 il est dans l’orchestre de Charlie Johnson.

En 1934 c’est avec «Jimmy Smith and his Nighthawks» puis avec Jack Butler qu’il travaille. En 1935 il joue chez Fletcher Henderson, en 1936 chez Claude Hopkins, en 1937 avec Ovie Alston et en 1938 dans l’orchestre du batteur Jack Carter.

De 1939 à 1943 il est membre régulier de l’orchestre de Lucky Millinder, puis en 1944 il joue avec Cootie Williams et Roy Eldridge, et en 1947 avec Cat Anderson.

À partir de 1948 il devient un free-lance prolifique, jouant avec Tony Parenti, Chris Columbus et Don Redman.

De décembre 1955 à mai 1956 il effectue une tournée avec les «Sam Price’s Bluesicians». Cette tournée passe en Europe et est patronnée en France par les «Jeunesses Musicales». L’orchestre comprend outre Stevenson, Emmett Berry à la trompette, Herbert Hall à la clarinette, Sam Price au piano (leader), George «Pops» Foster à la contrebasse et Fred Moore à la batterie et au washboard.

De retour à New York il continue à travailler en free-lance, notamment avec le cornettiste Jack Fine (1957) et dirige un orchestre à Wantagh et à New York. Il travaille ensuite avec le trompettiste Joe Thomas, le saxophoniste Lem Johnson et d’autres au cours des années soixante. En 1969 il joue avec Max Kaminsky au «Jimmy Ryan’s».

Il est décédé à New York le 21 septembre 1970.