George F. BAQUET

(Clarinettiste)


(THE ORIGINAL CREOLE ORCHESTRA avec George Baquet, cl, et Freddie Keppard, cnt)

Né à La Nouvelle-Orléans (Louisisane) en 1883

Décédé à La Nouvelle-Orléans (Louisiane) le 14 janvier 1949

Frère du clarinettiste Achille Joseph BAQUET (1886-1956) et de Harold «Hal» Baquet, mort à New York des suites d’un coup de poignard en novembre 1931.

Son père, Theogene BAQUET, né à La Nouvelle-Orléans vers 1858 et décédé dans cette même ville vers 1920, était un clarinettiste réputé qui a dirigé l’«Excelsior Brass Band» de 1880 à 1904.

Initié par son père, il débute à la clarinette en mi bémol (modèle plus petit que la clarinette classique en si bémol) dans le «Lyre Club Symphony Orchestra» que dirigeait celui-ci. Le jeune George n’avait alors que quatorze ans (1897).

En 1900 il devient membre du premier «Onward Brass Band», puis en 1901 et 1902 du «Manuel Perez’s Imperial Orchestra».

De 1902 à 1904 il tourne avec les «P.T. Wright’s Nashville Student Minstrels» avant de retourner à La Nouvelle-Orléans en 1905. Là, il joue avec l’orchestre du cornettiste Buddy BOLDEN au «Oddfellows’ Hall» , puis par la suite souvent avec Bolden pour des engagements de courte durée, doublant avec l’orchestre du batteur John ROBICHAUX, le «Magnolia Orchestra» et l’«Olympia Orchestra».

En 1908 il commence à travailler régulièrement avec le trompettiste Freddie KEPPARD et joue pour des parades avec l’«Onward Brass Band». Après avoir effectué une longue tournée, il quitte La Nouvelle-Orléans avec Keppard en 1914 pour rejoindre à Los Angeles le bassiste Bill JOHNSON et le premier «Original Creole Orchestra». Après plusieurs tournées dans l’est avec l’orchestre, il le quitte au printemps de 1917. Il travaille ensuite durant plusieurs années au «College Inn» à Coney Island (New York).

En 1923 il se rend à Philadelphie et rejoint les «Sam Gordon’s Lafayette Players» au «Dunbar Theatre». S’étant fixé dans cette ville, il y dirige par la suite ses propres groupements, notamment les «New Orleans Nighthawks» et les «George Bakey’s Swingsters» (sic).

Dans les années vingt il a enregistré avec la chanteuse Bessie SMITH, puis en 1929 avec «Jelly Roll» MORTON et ses «Red Hot Peppers».

En 1940 il participe à un concert avec son élève Sidney BECHET.

George Baquet est décédé à La Nouvelle-Orléans le 14 janvier 1949.